Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
        

Templiers - Commanderie Geoffroy de Saint-Omer

         



Retournez sur le plan des sujets traités sur le site    

Les Templiers de l'an 1118 étaient des moines soldats Catholiques au service du Pape et sous son commandement suprême, et cet ordre est resté Catholique jusqu'a sa dissolution par le Pape Clément V le 22 mars 1312. Les Templiers furent victimes d'une machination ourdie par le roi Philippe le bel, et le Pape fut impuissant à les sauver.
A partir de 1804, dans le monde très fermé du Templarisme, des thèses fumeuses ont vu le jour concernant l'histoire des Templiers. Avec le renouveau Templariste des années 1950 ces thèses se sont transformées en dérives ésotériques délirantes ( Prieuré de Sion, Da Vinci Code, etc ... ). En naviguant sur notre site, vous connaitrez mieux les Templiers d'hier et ceux d'aujourd'hui.


Le Baphomet

Avant la première croisade de 1096 il y eut une multitude de pélerinages encadrés par des hommes armés entre l'an 650 et l'an 1073, il y eut donc des échanges entre Chrétiens Européens, Juifs et Musulmans. Durant cette période tous les pélerins connaissaient donc l'existence de Mahomet . Baphomet c'est la déformation du nom de Mahomet par les habitants du Sud de la France, il désignait donc au Moyen âge un faux dieu, un démon, une idole monstrueuse qu'on accusa les Templiers d'avoir adorée.
Il convient enfin de savoir que l'Islam interdit toute représentation de Dieu et de son prophéte Mahomet ! et ce hier comme aujourd'hui !
Dans l'enquête ordonnée contre l'ordre du Temple, deux des six témoins entendus à Carcassonne, Gaucerand de Montpezat et Raymond Rubei, parlent d'une idole en bois, ubi erat depicta figura Baphometi. Un autre témoin interrogé à Florence déclare qu'on lui a dit en lui montrant l'idole ecce deus vester et vester Mahumet .... Ces trois dépositions sont le point de départ de tout ce que de nombreux érudits modernes, depuis Frédéric Nicolai en 1782, ont écrit sur Baphomet. On a cru à tort que ce mot désignait une idole d'une forme particulière, et non pas les idoles païennes et les figures diaboliques en général. Baphomet était un mot générique pour désigner les faux dieux, de même que le mot Sarrasins signifiait les païens. On s'explique par là les contradictions des témoins du procès des Templiers quand ils décrivent l'idole adorée, selon eux, par les chevaliers. Ceux qui, comme le baron de Hammer-Purgstall , ont essayé de rattacher l'idolâtrie des Templiers au gnosticisme, ont vu dans le mot Baphomet un dérivé des deux mots grecs (Baphê Mètis ou Mètou, « baptême de la Metè » : la Metè était une déesse adorée par les Gnostiques, qui réunissait les deux sexes et était douée de la puissance génératrice. Michelet incline à croire que le Baphomet des Templiers n'est que l'image de l'Esprit saint tel que l'adoraient les sectes gnostiques de l'Orient, « le Dieu qui baptise l'Esprit », celui dont il est écrit : Ipse vos baptisavit in spiritu sancto et igne (Matthieu, 3, II), le Paraclet enfin, qui descendit en langues de feu sur les apôtres. Cette hypothèse paraît à Michelet d'autant plus vraisemblable que la fête du Paraclet, la Pentecôte, était la plus grande solennité du Temple.
Redslob, dans 'la Zeitschrift für histor Théologie' émet une théorie compliquée et rattache le mot Baphomet aux écritures mystérieuses dont les cabalistes et les gnostiques faisaient si fréquemment usage, comme les francs-maçons de nos jours, et qu'on ne peut comprendre qu'à la condition d'en avoir la clef. Il suppose la forme Baphomety puis faisant abstraction des voyelles et changeant l'ordre des lettres, il arrive à mpth by qu'il rattache aux mots hébreux maptah b(eth) Yahvé, « clef de la maison de Yahvé (Jéhovah) » c'était, comme on le voit, chercher bien loin l'explication d'un mot tout simple. Quant aux monuments dans lesquels certains historiens et romanciers ont voulu voir des figures baphométiques, ils sont fort nombreux. Au moyen âge les tailleurs de pierres sculptaient des créatures censées représenter les péchés capitaux et déviances de tous ordres voués à l'enfer. Le mémoire 'Mines de l'Orient' dans le tome VI du baron de Hammer imprimé en 1809 , en contient le recueil le plus important. On y remarque surtout vingt-quatre figures androgynes, d'un caractère voisin de l'obscénité elles sont coiffées d'un bonnet entouré de serpents elles tiennent des chaînes, des croix elles sont accompagnées de divers symboles : le soleil, la lune, la peau de lion, le chandelier à sept branches, un crâne, des serpents. Sur plusieurs de ces monuments sont gravées des inscriptions gnostiques et arabes.

Ci dessous, quelques images de ce livre imprimé en 1809, époque bénie du Templarisme .

baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809 baphomet maçonnique baron de Hammer imprimé en 1809


Pour résumer , au cours du procès intenté aux Templiers entre 1307 et 1314, concernant leur 'pseudo' adoration Baphométique, aucune image ou statue de ce Baphomet ne put etre produite et pour cause, les statues et images Baphomètiques sont apparues en europe vers 1780 en même temps que les sociétés secrètes initiatiques, qui se consacrent au progrès social et humain.


image du baphomet apparue vers 1804




retour en haut du site consacré aux Templiers