Liste exhaustive des Maitres de l'Ordre du Temple

  • 01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23

    Quatorzième Grand Maitre

    Guillaume de Chartres


    grand maitre de l'ordre du temple



    1210 - 26 août 1218 .
    La vie de Guillaume de Chartres avant ses débuts en tant que Grand Maître en 1210 est mal connue et ses origines ont fait l'objet de nombreuses controverses. Il a fallu attendre 1902 et la publication par Charles Métais de ses recherches sur « Les Templiers en Eure-et-Loir » pour identifier qui était ce Guillaume de Chartres. Dans cet ouvrage figure une charte rédigée par Robert de Chartres , seigneur de Ver qui mentionne deux Guillaumes de Chartres. D'une part son frère , devenu templier mais aussi son oncle qui l'était tout autant. Guillaume de Chartres , frère de Robert est celui qui accéda aux plus hautes fonctions et il a dû rejoindre l'ordre du Temple aux alentours de 1191/1192. Quelques auteurs du XIX ème siècle considéraient qu'il était fils de Milon IV , comte de Bar-sur-Seine et d'Hellisende , fille de Renaud de Joigny. D'autres ont pensé que cet homme était Guillaume de Ferrières , Vidame de Chartres surtout connu des historiens pour un recueil de chansons8 mais cette hypothèse est aussi réfutée depuis longtemps. À l'époque où la salle des croisades du château de Versailles fut construite , c'est l'hypothèse selon laquelle il était fils de Milon IV qui faisait autorité , d'où l'illustration erronée de ses armoiries qui de surcroît ne sont pas celles des comtes de Bar-sur-Seine au moment de la cinquième croisade....
    Concernant la seconde hypothèse , il existe bien un lien entre Guillaume de Ferrières et les Templiers , attesté par un acte rédigé en 1204 alors qu'il se rendait de Saint-Jean-d'Acre à Constantinople , voyage au cours duquel il tomba malade. Dans cet acte , il est fait mention de deux donations aux frères de la milice du Temple de Generville et du fait qu'il est reçu comme « confrère et participant des biens et des prières de la maison ». On a cru alors que Guillaume de Chartres , ayant surmonté la maladie , était devenu plus tard le quatorzième maître de l'Ordre.

    Il est élu quatorzième Grand Maitre de l'Ordre du Temple , en 1210 à la suite du décès de Philippe du Plaissis. Peu après il assiste au couronnement comme roi de Jérusalem de Jean de Brienne (avec l'appui de Philippe Auguste). La situation des princes chrétiens en Palestine est peu reluisante et le pape Innocent III exhortera de nouveau les souverains d'occident à prendre la croix , ce qui donnera lieu au IV ème concile du Latran en novembre 1215. En 1211 , les Templiers réinvestissent leurs forteresses dans le royaume arménien de Cilicie aux dépens de Léon II d'Arménie. Guillaume est blessé au cours d’une embuscade alors que la garnison qui l’accompagnait tentait de ravitailler la forteresse de Port-Bonne. Notons que dès 1201 , les Templiers s’étaient rangés aux côtés de Bohémond IV d'Antioche alors que les hospitaliers avaient pris le parti de Léon II , tuteur de Raymond-Roupen d'Antioche. Cette crise ne s’apaisera qu’à partir de 1216. Près d'Haïfa en Palestine , ils construisent Château Pèlerin , une imposante forteresse grâce à laquelle ils repousseront régulièrement les armées musulmanes. Ce n'est qu'en 1216 que la forteresse de Baghras , enlevée par les musulmans en 1187 et reprise par le roi de Petite-Arménie en 1191, est rendu aux Templiers malgré un arbitrage papal datant de 1211. En dehors des états latins d'Orient et au cours de dix années où il fut maître , les Templiers s'illustrèrent militairement en continuant de participer à la Reconquista même si leur engagement semble faiblir. Leur présence en 1212 à la bataille de Las Navas de Tolosa est avérée mais leur rôle fut modeste et le maître de la province de Castille y fut tué. Au Portugal , ils sont présents lors de la conquête d'Alcacer do Sol en 1217. Guillaume de Chartres participe à la cinquième croisade mais les disputes entre chefs croisés lors du siège de Damiette ne permettent pas d'obtenir des résultats significatifs. Pour couronner le tout , une épidémie de peste emporte de nombreux croisés dont Guillaume de Chartres en août 12191.