Liste exhaustive des Maitres de l'Ordre du Temple

  • 01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23

    Premier Grand Maitre

    Hugues de Payns ?

    Hugues des Paiens ?


    grand maitre de l'ordre du temple



    Aucun document officiel n'a jamais été produit concernant la naissance d'Hugues de Payns , et , de nos jours 3 thèses principales s'affrontent concernant sa date et son lieu de naissance .

    Certains (les plus nombreux) le prétendent originaire de Troyes en Champagne , néanmoins aucune preuve à ce jour n'a pu être produite pour accréditer cette thèorie !

    D’autres (moins nombreux) prétendent , qu'il est natif d'Ardèche. Il existe une hypothèse ardéchoise mentionnée , entre autres , par Michel des Chaliards , qui voudrait que Hugues de Payens soit né en 1070 au château de Mahun , en Vivarais. Cette hypothèse se retrouve dans la Revue du Vivarais , tome LXXXVI no 2 d'avril-juin 1982 , qui cite en page 125 , une référence à Hugues de Pagan , 'originaire du Vivarais , d'un château proche de Vérines , prieuré dépendant de celui de Macheville' , selon le Père Odo de Gissey , Histoire de N.D du Puy , 1644. La liaison est faite avec le château de Mahun , commune de St-Symphorien-de-Mahun. Mention est faite de Aymon Ier , qui serait le grand-père de Hugues de Pagan. Différentes références à des armoiries sont ensuite données. (article de F.Malartre). Ainsi: Anno millesimo centesimo trigesimo , Hugo de Paganis , vivariensi , primo militiae Templi magistro ..., de Polycarpe de La Rivière : Carpentras , Bibliothèque municipale , ms 515 , p. 679.
    Cet exposé qui fait la part belle à l'interprétation , ne prouve en rien qu'il s'agit du Hugues des Païens cité par les premiers narrateurs de la grande croisade !

    Il existe une autre hypothèse avancée par quelques chercheurs ( dont nous sommes ) car , il est attesté par Guillaume de Tyr ( et les autres narrateurs de la première croisade ) que le co-fondateur du Temple s'appelait "Hugues des Paiens" . Il est impossible de ne pas faire le rapprochement suivant :
    Le frère de Geoffroy de Saint-Omer était surnommé "Hugues le Païen" , et , comme ils sont partis ensemble à Jérusalem lors de la première croisade , il se peut fort bien que "Hugues de Payns" et "Hugues des Païens" ne soient qu'une seule et même personne ! En un mot , il se peut donc qu'il soit issu de la famille des Châtelains de Saint-Omer , et frère de Geoffroy de Saint-Omer.
    Il convient également de rappeler une chose : les articles 33 & 34 de la règle précisent que chaque Templier aura au moins 1 cheval et 1 Ecuyer . Ceci est en contradiction avec l'emblème des Templiers ( représentant 2 cavaliers sur un même cheval ! ) cet emblème est pour l'époque peu banal , voire invraisemblable car contraire à la règle et aux convenances de l'époque . L'explication toute simple , pourrait être que cet emblème fut adopté en l'honneur des deux fondateurs de l'Ordre Hugues et Geoffroy , et comme ces deux cavaliers étaient deux frères , il n'y avait rien à redire .
    Guillaume de Tyr qui fut le premier chroniqueur digne de foi , rapporte la création de l'ordre du temple à l'année 1118 dans son livre XII , chapitre VII. Il cite les fondateurs de l'Ordre du Temple : "Hugues des Païens et Geoffroy de Saint-Omer" . Les autres chroniqueurs de la première croisade ( Chrétien de Troyes , Ernoul , Michel le Syrien etc ... ) écriront la même chose à propos du co-fondateur de l'Ordre qu'ils appeleront "Hugues des Paiens" .


    - La légende qui fait naître Hugues en Champagne , raconte ceci : en 1104 il accompagne son suzerain Hugues de Champagne en Terre sainte , où il demeurera pendant trois ans. De retour chez lui en 1107 , Hugues de Payns se voit confier le domaine de Payns , celui de ses ancêtres , par son suzerain. Il aurait épousé l'année suivante (1108) une jeune fille noble du Sud de la Champagne , Élisabeth de Chappes. Ils auraient eu quatre enfants nés entre 1108 et 1114. En 1113 , Hugues de Payns aurait signé une charte de donation au comte de Champagne. En fin d'année 1114 , il serait retourné en Terre sainte avec Hugues de Champagne définitivement. Son épouse serait décédèe entre 1113 et 1114. Hugues de Payns aurait rejoint Geoffroy de Saint-Omer et ses croisés qui œuvraient alors à la protection du tombeau du Christ (et aux fouilles entreprises depuis l'an 1106) , à Jérusalem.
    - Les faits : Le groupe de croisés dirigé par Geoffroy de Saint-Omer , qui travaillait à la défense de Jérusalem depuis l'an 1100 , vivait alors sous l'autorité des chanoines du Saint-Sépulcre. Leur objectif était de protéger les pèlerins venant d'Occident jusqu'à la Ville sainte. C'est en 1118 que la milice appelée militia Christi voit le jour sous l'impulsion de Geoffroy et de Hugues. À la suite de la bataille de l'Ager Sanguinis , Baudouin II , roi de Jérusalem , convoque le concile de Naplouse en janvier 1120 pour officialiser la création de cette milice . Les membres de cette milice prononceront des vœux religieux et suivront les usages des chanoines réguliers. Plus tard cette milice changera de nom en 1129 lors du concile de Troyes , et se nommera Ordre du Temple.

    Si l'on en croit la légende évoquée plus haut (Hugues de Payns natif de Champagne) , Hugues de Payns arrivé à Jérusalem en 1115 , aurait pris l'ascendant sur cette troupe de croisés installée à Jérusalem depuis l'an 1100 , et qui travaillait aux fouilles des fondations du Temple de Salomon depuis l'an 1106. Cette hypothèse est peu vraisemblable au regard du tempérament que ces croisés devaient avoir , et à leur ancienneté à leurs postes sur les lieux Saints .
    L'hypothèse qui présente Hugues de Payns (Hugues des Païens) comme frère de Geoffroy de Saint-Omer , est elle , plus convaincante car les deux frères arrivé en même temps à Jérusalem auraient travaillé à un projet commun depuis l'an 1100 .


    Notre Commanderie Geoffroy de Saint-Omer travaille depuis plusieurs années dans les bibliothéques du Pas de Calais et de Paris afin d'éclaircir cette part d'ombre qui entoure encore de nos jours la personalité d'"Hugues des Paiens" !