Le Moyen Age Central de l'an 1050 à 1150
Les Croisades (1 et 2)

Première Croisade

La Terre Sainte est depuis le VIIe siècle aux mains des musulmans, disciples du prophète Mahomet. Ces derniers avaient jusque là toléré les pèlerins, en abusant de la situation car ils exigeaient la plupart du temps l'acquittement d'un tribut. Charlemagne obtiendra le droit pour les chrétiens d'aller en pèlerinage à Jérusalem. La situation s'aggrave lorsque les Fatimides (dynastie musulmane qui règne en Afrique du Nord, en Egypte puis au Proche-Orient) prennent la ville sainte en 996. Puis , avec l'arivée des Turcs le Saint Sépulcre est détruit par ces memes turcs musulmans en 1078 cette situation nouvelle bouleverse un équilibre précaire : la destruction du symbole chrétien et les horreurs répétées sont à l'origine de la guerre pour délivrer Jérusalem.
Face à la gravité de la situation en Terre Sainte, région devenue quasiment inaccessible aux pèlerins, le Pape Urbain II réunit un concile à Clermont en 1095 et invite les chevaliers à aller libérer le tombeau du Christ en leur promettant une place au Paradis .C'est aux cris de " Dieu le veut ! " que la foule répond avec enthousiasme à l'appel du Pape. Les chrétiens sont ainsi appelé à cesser leurs luttes fratricides entre eux et leurs actes de brigandage pour s'unir et combattre les païens d'Orient : le fait de mettre l'ardeur belliqueuse des chevaliers au service de la foi et non en vaines guerres privées va avoir un effet bénéfique en Occident.
deux expéditions distinctes s'organisent donc pour mener cette 1ère croisade en 1096 :

1) la croisade des pauvres

Composée de 15000 paysans, femmes et enfants sous la direction de Pierre l'Ermite : exaltés par des prédicateurs itinérants ou subjugués par des ermites fanatiques, ils quittent tout en faisant leur baluchon. Libres de toute attache, ils répondent à l'appel de la croisade avec plus de ferveur que les autres classes sociales. Sensibles aux récompenses célestes promises, ils cousent sur leurs vêtements une croix en tissu, d'où leur nom de " croisés " qui leur sera attribué. Mal armés, indisciplinés, rapidement malades et affamés, ils traversent l'Europe en massacrant les juifs et en pillant pour se nourrir. Difficilement parvenus jusqu'à Constantinople, les 10000 rescapés passent en Anatolie (Turquie) où ils sont intégralement anéantis par les Turcs. L'Eglise retient la leçon et n'incitera par la suite que les hommes aptes au combat à prendre part aux croisades suivantes (la "croisade des enfants" en 1212 , durant laquelle ils seront soit massacrés, soit tomberont en esclavage, est une exception).

2) la croisade des chevaliers

Cette 2ème expédition qui débute également en 1096 comprend 4 armées féodales , soit 4500 chevaliers bien armés et 30000 fantassins :
La 1ère sous la direction de Godefroi de Bouillon accompagné de son frère Baudoin (futur roi de Jérusalem) est composée de français du nord et de lorrains , ils sont bientot rejoint par des français du centre et est dirigés par Hugues de Vermandois, frère du roi de France Philippe 1er (le roi ne peut y participer car il a été excommunié),
La 2ème sous la direction de Robert Courteheuse part peu après en septembre, il est accompagné de son oncle Odon , de ses beaux frères Alain Fergent comte de Bretagne et Etienne, comte de Blois et de Chartres (chroniqueur Foulcher de Chartres), et des comtes voisins comme Robert de Flandre,
La 3ème part du Midi sous les ordres du comte de Toulouse, Raymond IV de St Gilles, accompagné par le légat du Pape,
La 4ème part d'Italie sous le commandement du prince normand Bohémond.
Ces armées se rejoignent à Constantinople, capitale de l'empire byzantin (et future Istanbul), avant de pénétrer dans le monde musulman en traversant le détroit du Bosphore.
La ville de Nicée est délivrée en 1097. Le comté d'Edesse est sous contrôle et devient le 1er état latin d'Orient. La place forte d'Antioche est prise par les croisés en 1098 après un siège de 7 mois, coûtant de nombreuses pertes autant par la peste que par les armes.
Enfin les croisés arrivent en 1099 au pied de Jérusalem : la ville est prise le 15 juillet 1099 après 5 semaines de siège. Exaspérés par tant de résistance et pour purifier la ville de siècles de présence impie, les croisés se livrent à un véritable carnage sur ses habitants.
Des milliers de musulmans seront ainsi massacrés dans la mosquée Al Aqsa, à proximité du Saint Sépulcre.

Cette 1ère croisade va donner naissance à 4 principautés chrétiennes en Terre Sainte créée sur le modèle féodal de l'Europe Occidentale.
Les 4 Etats Latins d'Orient sont du nord au sud :
le Comté d'Edesse,
la principauté d'Antioche,
le Comté de Tripoli,
le royaume de Jérusalem, confié à Godefroy de Bouillon, qui s'étend des montagnes du Liban au désert du Sinaï.
histoire de Godefroy de Bouillon & Baudouin 1er.

Deuxième Croisade

Début catastrophique

Profitant des rivalités au sein du royaume de Jérusalem, les turcs envahissent le comté d'Edesse en 1144 et massacrent de nombreux chrétiens.
A la demande de Louis VII et sur les conseils de Saint Bernard, le pape Eugène III prêche cette 2ème croisade en 1145 ou 1146. Cette dernière ne rencontre pas l'enthousiasme de la 1ère croisade. C'est accompagné de sa femme Aliénor d'Aquitaine et de l'empereur d'Allemagne Conrad III que Louis VII se coalise. Après avoir longé le Danube, les armées française et allemande, fortes d'environ 50000 hommes, se rejoignent à Constantinople (ex Byzance, future Istanbul) et l'expédition est un échec total pour diverses raisons :
la discorde entre le clan français et allemand,
la perfidie des byzantins qui nuisent plus aux chrétiens qu'ils ne les aident,
l'inexpérience de Louis VII qui se montre plus velléitaire que jamais.
Après un cuisant échec devant Damas (le siège de la ville ne durera que 4 jours !), Louis VII décide de rentrer en France : son prestige est fortement entamé mais l'excellente régence de Suger a su conserver au royaume sa puissance.

Epilogue

Après le départ des croisés, le prince d'Antioche Raymond de Poitiers va tenter avec 400 chevaliers et 1000 fantassins de prendre sa revanche : tous ses soldats seront massacrés et sa tête sera envoyée momifiée au calife de Bagdad !