Maisons d'Artois


Maison de Mailly , une illustre maison .

Comme la maison Decrequy la maison Demailly plonge ses racines chez les Mérovingiens (dont le dernier roi Childéric III fut détrôné en 751 par Pépin le Bref alors Maire du Palais , il faut noter que Childéric III fut emprisonné à vie à Saint Omer) . Ces deux familles ont fourni quantité de chevaliers Croisés pour défendre la Chrétienté , et aussi beaucoup de Templiers pour défendre les Etats Latins .

Marcel Demailly , Vicomte Demailly , Marquis de Rubempré.

Au terme de longues recherches historiques Monsieur Marcel Demailly a repris les titres de son aïeul en toute légitimité. La perte du Comté de Mailly par cette famille ne manque pas de piquant, mais ceci est une autre histoire. Grace à son travail de recherche vous trouverez ci-dessous quelques-uns de ses aïeux , la liste n’est pas exhaustive , car cette famille prestigieuse voit son histoire se mêler à l’histoire des Mérovingiens , puisque issue de Chilpéric Ier .
Vous constaterez que cette maison recéle un grand nombre de chevaliers qui se croisérent entre l'an 1100 et l'an 1290 au Proche Orient.
Marcel Demailly dédie ses recherches à son père Marceau Oscar Casimir Demailly "dit le général" qui fut fait prisonnier par les allemands durant la seconde guerre mondiale ainsi que son frère cadet , il réussit à s'évader , son frère fut envoyé dans les mines de sel . Au retour Marceau employé à la SNCF entra dans la résistance en tant que chef de réseau dans le Cher il y sauva plusieurs parachutistes US égarés, ce qui lui valut la plus haute distinction des USA , distinction qui lui fut remise lors d'une cérémonie à Péronne (dans la Somme) par le Président des USA "IKE", et parut au journal officiel, Marcel en a gardé toutes les traces (journaux et diplôme) .

Quelques sources de ces recherches :
« Tous les siècles sont à la contribution c'est à dire les siècles de lumière et de vérité car si l'on veut remonter à ces temps d'enfance et de barbarie, où les ténèbres de l'ignorance et de la superstition épaississent encore le chaos de l'antiquité on y trouve de ces belles erreurs, dont une vanité malentendu aime se bercer quand il ne lui reste pas de titres plus solides qu'une traduction fabuleuse et populaire. Mais il faut laisser l'imposture qui caractérise autant la bassesse de l'origine que celle des sentiments, à ces idoles nouvellement élevées par la fortune, qui trouvent des âmes assez rampantes pour les encenser assez fausses pour les faire adorer. Un esprit libre ne doit être qu'aux ordres de la vérité. Les hommes naturellement grands n'attendent pas autre chose et s'ils pouvaient s'abaisser jusqu'à supposition mendiées, ils ne seraient plus dignes des hommages dont ils se montrent si justement jaloux. La Maison de Mailly forme un de ces vieux troncs que l'on vit dans tous les temps servir de soutien et d'ornement au Throne ( Trône ) de nos Rois et puiser dans leur attachement à la couronne, la source de la fidélité la plus constante au milieu des révolutions des temps et des revers de la fortune. Elle peut être comptée parmi les premières du royaume, si l'on fait attention à l'ancienneté de son origine, au service de ses enfants, à la fécondité de ses branches et à l'illustration de ses alliances on pourrait ajouter la distinction de ses honneurs, si sa fortune avait toujours égalé sa noblesse. » « Son arbre généalogique à des racines qui vont se perdre sous les fondements de la monarchie, il n'y a point de maison en Picardie qui puisse le lui disputer en antiquité , ni en grandeur (dit le laboureur) qui prétendait il y a cent ans ( ce texte date de 1757) , pouvoir lui déduire une suite d'Aïeux au-delà de six cents ans ( à ce jour en 2017 , cela fait 370ans ) sa devise en vieux Picard "HOGNE QUI VONRA" signifie « GROGNE QUI VOUDRA » , respire cette fierté primitive de l'ancienne chevalerie, rompue à de hauts faits , et qui lui donnaient de grandes prétentions ses armes (trois maillets) , sont très parlantes , son nom est aussi ancien que l'usage des surnoms, qui commencèrent sous le onzième siècle, lorsque les seigneurs de France confondus, jusqu'alors par leurs noms de baptême, y ajoutèrent pour se distinguer , celui de la terre qu'ils possédaient. Il est impossible (ajoute le Laboureur) de faire remonter plus haut la source d'aucune maison, surtout en PICARDIE, où les guerres continuelles qui ont désolé les villes et les châteaux, ont dissipée la plupart des Titres et archives, en sorte qu'il n'y a que les histoires et les Cartulaires qui ayant conservé la mémoire des premiers degrés. C'est sur le double témoignage de l'histoire et des Cartulaires qui s'appuient mutuellement, qu'on peut arrêter et fixer sans aucune équivoque, son origine immémoriale à Anselme de Mailly. » ⁕ Extrait de généalogie datant de 1767 avec approbation et privilège du Roi (imprimerie de BALLARD , imprimeur du Roi ).
« j'ai lu par ordre de Monseigneur le Chancelier, le présent manuscrit, intitulé "Extrait de la généalogie de la Maison de Mailly, suivie de l'histoire de la branche des comtes de Mailly, Marquis d'Haucourt et de celle des Marquis du Quesnoy, dressé sur les titres originaux » , je n'ai rien trouvé qui dut empêcher l'impression de cet ouvrage . A Paris ce vingt-troisième jour du mois de Novembre mil sept cent cinquante. » ⁕ Note de CLAIRAMBAULT .






Histoire du village Mailly-Maillet .

hotel de ville de Mailly avec le blason de la famille demailly

Mailly-Maillet s'appelait Mailly-le-FRANC avant le XIX ème siècle, le blason des Mailly de bourgogne était primitivement de Gueules puis vers l'an 1200 , rehaussé de trois maillets d'or , ensuite Anselme de Mailly arrivant en Picardie le fera d'or à trois Maillets de sinople. Les seigneurs de Mailly choisiront ce nom "MAILLY" prénom féminin d'origine germanique "MEILLY" , plus tard accompagné de Maillet , (le seigneur jean de Mailly "dit Maillet" seigneur de St Huin né à Maillé en Haute-Savoie en 1360 ). Louis I Charles , Marquis de Mailly et de Nesle marié à jeanne de Monchy "dite la bécasse" Dame de Nesle qui hérita du fief de Montcavrel , dont le père Bertrand André de Monchy était le Marquis et de Magdeleine aux épaules dite "la jument de Nesle" ce qui n'est pas très flatteur (ou la marchionas de Nesle , qui veut dire la même chose) louis I Charles avait demandé au roi la transmission à l'infini de ses titres , ce qui fut accordé par lettres patentes (document relevé dans le dictionnaire de la noblesse) . Le blason du village Mailly-Maillet est encore de nos jours celui des de mailly.

portail de l'église de Mailly avec le blason de la famille demailly

Sur le portail de l'église du village Mailly-Maillet nous retrouvons une fresque qui représente l'union de jean III de Mailly , seigneur d'Auchy , de Neufville , de Roye , qui fut fait chevalier au sacre de Louis XI , le 15 aout 1461 , Chambellan du Roi CharlesVIII et de louis XI , comte d'Agimont , seigneur de Bouillencourt , de Bouillencourt-en-Sery ,de Moustiers , de l'Orsignol , avec son épouse Isabeau d'Ailly aussi appelée Isabelle de Cayeux (petite fille de Philippe "le bon" , duc de Bourgogne , fille de Jean d'Ailly et de Yolande , fille naturelle du duc de Bourgogne , comtesse de Nevers ). C'est pour cette raison que sur cette photo , les armes d'Ailly , apparaissent ainsi que le blason de la bourgogne (de gueules au chef échiqueté d'argent et d'azur de trois traits où bandes) .












Quelques Personnages de cette famille illustre.

Oncle d’Anselme, répara l’église de St Etienne de Dijon en 1045, et en fut le 9 ème abbé, il répara plusieurs autres églises de son Abbaye et son mérite le rendit recommandable à tous les grands hommes de son siècle , entre autre à St Odilon, Abbé de Cluny et de Beaume-les-Nonnes, parce qu’il le regardait comme un digne Ecclésiastique et comme son intime ami. Varnerius noster amicissimus et Religiofus Cléricus qu'en cette considération , il fit faire pour le repos de son âme, les prières qu'il venait d'instituer pour les morts. ⁕ Garnier de Mailly "dit le Grand".
Le premier du nom qui s'établit en PICARDIE soit qu'il descendit des anciens seigneurs de Mailly de Bourgogne ( en fait , Anselme était issu des Mailly demeurant à château-Mailly où Mailly-le-Château en Saône et Loire connu sous Humbert qui disputa en 997, le domaine de la duché de cette province au Roi Robert* ainsi que l'on pourrait peut-être établir avec toute l'authenticité des temps voici ce que j'ai su à Mailly-Maillet sur Anselme : c'était un homme qui ne tenait pas en place aussi lorsqu'il quitta Dijon (côte d'or) il arriva en Picardie, près d'Amiens où il trouva un endroit pour y construire un magnifique château médiéval , c'était dans un endroit calme où il se senti bien ,bien sûr qui dit château dit obligatoirement des paysans de commerciaux qui demandèrent la protection du seigneur et c'est ainsi que ce bourg de "MAILLY-LE-FRANC" vit le jour ,les guerres successives ont eu raison du château mais heureusement restent les dessins . l'on voit dans un cartulaire de Saint Etienne de Dijon de l'an 1007, rapporté dans l'histoire de l'église Abbatiale et collégiale de Dijon par l'abbé TYOT, page 17 et depuis vérifié sur ce cartulaire dont voici l’extrait en français, "Humbert II de Mailly et sa vénérable épouse Anne. Les premiers et les plus nobles de cette Province (les deux bourgogne) possédèrent la Comté et le gouvernement de Dijon, après Hugues, comte de Beaumont, conjointement avec Guy, surnommé "le Riche", leur proche parent "vicomte de Dijon, ils gouvernent ce domaine avec une autorité si puissante , qu'ils redirent inutiles tous les grands efforts que fit Robert, Roi de France pour conquérir cette Province" . ⁕ Renault de Mailly.
Seigneur de Trie qui se croisa en 1099 , il était veuf de dame de Fresnes-L'Éguillon , moine à St GERMER fils de Galon (Wallon) de Chaumont °/1105 + en Palestine , croisé avec Robert , comte de Flandres , frére du Roi(mort à Antioche en 1098) vicomte de Chaumont-en-vexin , connétable en 1085(donne l'église de liancourt à St Pére de Chartres (galon était marié à Humberge du Puiset vers 1065( fille de Hugues I "dit Blavons" Châtelain du Puiset , vicomte de Chartres , & d'Alix de Montlhery , dame de villepreux). ⁕ Dreux de Chaumont 1084.
L'abbé TYOT rapporte que Humbert II , s'était joint à cette guerre avec Guy « le Riche » son parent, Vicomte de Dijon, d'où il établit dans ses remarques sur le Cartulaire, que Guy le « Riche » vicomte de Dijon et Humbert de Mailly Comte de Dijon étaient tous deux de l'illustre Maison de VERGY et quoique Humbert II de Mailly en fut sorti il portait le nom de Mailly, qui était celui de la seigneurie de Mailly, située sur la Saône, près d'Auxonne , qu'il eut en partage avec celle de Gre et de Fauvernay, du chef de Rodolphe, comte d'Aulnoy et de Dijon, seigneur de Vergy son père. Il acquis depuis le Comté de Dijon de Hughes, comte de Beaumont-sur- Vigénes et c'est ce qui se retrouve à la suite du Cartulaire que Perard a rapporté même dans ses collections. L'on trouve au même Cartulaire qu’Humbert II de Mailly, épousa Anne de Sombernon ,"Maison la plus illustre de ce temps et fondue dans la branche puinée des Ducs de Bourgogne de la première race, par le mariage de Jacquette , Dame de Sombernon avec Guillaume Bourgogne, sire de Montaigu, petit-fils de Hugues IIIe du nom. Duc de Bourgogne, Humbert II de Mailly mourut en 1068 laissant sept fils d’Anne de Sombernont dont seul deux sont nommé au Cartulaire Thiery , seigneur de Mailly et Garnier de Mailly dit « le grand » qui selon ce même Cartulaire fut inhumé dans l'église de Saint-Michel de Dijon avec une épitaphe commençant par ces vers "Magnusprosipia, magnusde sanguine magno, Claruit ac patria , Garnérius Malleio". Thiery, seigneur de Fauvernay (prés Digon) et premier Baron de Bourgogne est dit dans le Cartulaire, fils de Humbert de Mailly et frère de Garnier qui vivaient du même temps qu'Anselme de Mailly, dont l'état de grandeur alors serait plus que suffisant à la suite de l'authenticité de la filiation ci-dessus établie pour y rapporter son origine , indépendamment de différentes autres Chartres, fondations et historiens des temps que l'on développera dans l'histoire générale de cette Maison. Il partagea cette régence avec Dreux sire de Coucy et c'est en qualité de plus proches parents de Richilde qu’ils y furent appelés . (Malbranche , histoire de Flandres) ⁕ Humbert II de Mailly.
Sert Louis VII avec Mathieu 1er , comte de Beaumont et Nivard de Poissy , se croise à Vézelay (31/03/1146) ép. Marguerite de Gisors + peu après 1147 (fille d’Hugues II de Gisors) , postérité des seigneurs de Trie .
D'or à la bande d'azur , cri : "Bouloigne !!" , rappel des Dammartin du comté de Boulogne .
⁕ Guillaume II «Aiguillon» de Chaumont dit «de Trie» 1126.

Né vers 1125 et mort en avril 1205 à Constantinople fut évêque de Troyes de 1193 jusqu'à sa mort, et qui prit part en tant qu'aumônier général à la quatrième croisade. Garnier de Traînel est le frère de Ansel dit le second, son père est mort vers 1150 et sa mère est Ermengarde de Villemor. Membre de la famille Gastebled, détentrice d'un plessis au Sud de Trainel : le Plessis-Gatebled (aujourd'hui dans l'Aube, mais primitivement dans le diocèse de Sens et le doyenné de Trainel). Cette famille de chevaliers est connue depuis 1150 entre les vallées de l'Orvin et celle de l'Oreuse . C'est par erreur que l'historiographie en fait un membre de la grande famille aristocratique des de Trainel. Chanoine de Sens avant de monter sur le trône épiscopal de Troyes. Il donne son héritage sis à Thorigny (aujourd'hui Thorigny-sur-Oreuse) à ses anciens confrères du chapitre cathédral de Sens. Cette donation représentera les deux tiers de l'habitat du bourg. Le Chapitre vendra cette seigneurie au seigneur (laïc) de Thorigny en 1720. Aumônier général de la Croisade de 1202. Il participe au conseil de guerre qui se rallie à la volonté du doge de Venise de mettre le cap sur Byzance. Il assiste au siège et à la conquête de la capitale de l'Empire d'Orient en 1204. Grand amateur de reliques, il aurait légué un coffret qui est au trésor de la cathédrale de Troyes. On notera que son successeur Guichard, interdit vers 1290 une représentation du corps du Christ dans le diocèse de Troyes qui peut être la première manifestation du Linceul de Lirey (depuis passé à Chambéry et actuellement à Turin). Le pape fera réaliser une contre-enquête et autorisera très vite l'ostention. Garnier est figuré sur un vitrail du triforium de la cathédrale aux côtés de son successeur l'évêque Hervé, datant des années 1235. ⁕ Garnier de Traînel ou Garnier de Traisnel 1125-1205.
En 1204, petit-fils d'Anselme, participe à la bataille d'Adrayttion (actuelle Edremit dans le golfe du même nom, dans l'ouest de la Turquie) lors de la 4 ème croisade (1201-1204), il était chargé de la conduite de la Flotte avec Thierry de Flandres(un fils illégitime de Philippe, comte de Flandre) et jean de Nesle, chatelain de Bruges. Après la défaite de l'Empereur de Constantinople (Baudouin VI de Hainaut qui fut pris le 24 avril1205à la bataille d'Andrinople, Nicolas de Mailly, fut fait désigné par Henri I er de Constantinople, régent de l’empire et par les autres Croisés émissaire pour aller demander du secours au Pape innocent III et au Roi de France Philippe-Auguste, au comté de Flandre et à la Germanie. Il fut l'un des trois Baron qu’Henri premier de CONSTANTINOPLE, devenu Empereur à la mort de son frère Baudouin VI, envoya vers les tuteurs de Démétrios de Montferrat, fils de boniface de Montferrat, roi de Thessalonique pour le faire rentrer dans son devoir Nicolas épousa ,Amelie de Beaumont /Oise , dont il eut Gilles Ier (précèdent texte) Guillaume, Pierre, Mathieu,Bavoin,Nicolas, Mion (qui épousa Erimburge), Vautier(qui épousa Iduberge de Bailleul) et Nicole (qui épousa Hermann de CREQUY, puis jean de Nouvion) ⁕ Nicolas sire de Mailly et de Senlis 1160-1212.
Le premier poète Picard. Vers 1170 à son retour de Jérusalem il composa cet ouvrage "l'Estoire li Romans" qui traite de la mort et du mépris de son siècle. ⁕ Thibaut de Mailly ? - ?
Seigneur de Mailly et d’Authuille (Département de la Somme) , Fondateur de l'Hôtel-Dieu d'Amiens , Croisé en Terre Sainte avec neuf chevaliers de sa bannière . Gilles Ier Seigneur de Mailly , d'auteville , de Nedon ,d'Auvilliers , d'Acheu , de Wavrans , de Colincamps de Ploich , d'Andinser et de Meserolles se distingua lors de la septième croisade (1245-1248) accompagné de neufs chevaliers de sa bannière (ses vassaux ). Il se maria avec Avicie de Heilly dont il eut plusieurs enfants (Gilles II et Jacques de Mailly , chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem ) , il y déploya tant de courage que les infidèles l'avaient surnommé "le Saint Georges des Chrétiens". ⁕ Gilles 1er de Mailly 1200-1255.
Fils de Gilles 1er de Mailly, avoué de Béthune . En 1270 accompagna louis IX (Saint louis) à Tunis dans la huitième croisade avec quinze chevaliers de sa bannière ( ses vassaux) , aveuglé par sa haute puissance et vexé par les entreprises de Philippe le Bel , il s'était ligué avec d'autres seigneurs pour combattre son souverain , il succomba lui et ses complices , les portes de ses demeures furent brulées sans pouvoir les fermer qu'avec des épines suivant un arrêté du parlement en 1299 . Lorsque Gilles II , unit le nom de Mailly à celui d'Amiens [cette ancienne maison du Vexin, tire son origine des anciens souverains comte d’Amiens qui existaient dès l'année 975 sous les Rois Lothaire et Saint Louis "le fainéant".] et forma par ce mariage avec jeanne d'Amiens , quatre branches d'autant de fils qu'elle lui donna . Mais, il ordonna par testament , pour ne pas déformer ses armes par un lambel , que son fils ainé porta , comme de coutume d'or à trois maillets de sinople , le second fils d'or à trois maillets de gueules , le troisième d'or à trois maillets d'azur , et le quatrième d'or à trois maillet de sable , ce qui fut religieusement respecté jusqu'à leur extinction ( et même au de là car Marcel Demailly porte d'or à trois maillets de sinople ) . C’est par une secrète émulation entre les quatre frères ( ajoute le Laboureur ) que cette maison a caché ses marques de puinesse sous une seule différence de blason , pour avoir des armes pleines et pour jouir du même honneur de la bannière , sans aucune dépendance. Il n'y a eu que la seule possession de la terre de Mailly, qui ait fait distinguer les ainés mais pour ne point perdre la mémoire de leur extraction sous le nom de leurs apanages, ils retinrent celui de Mailly, qu'ils ont rendu l'un des plus illustres de notre Histoire par le bonheur d'une florissante postérité. ⁕ Gilles II de Mailly 1220-1299.
Fils de Gilles II de Mailly, il fut célèbre par une ligue qu’il fit en 1315 avec plusieurs seigneurs de Picardie, contre le comte d'Artois. Louis HUTIN écrivit à celui-ci "qu'il le trouvait bien hardi de s'être joué à un tel homme que le sire de Mailly, mais qu'il voulait bien faire en sorte de faire sa paix avec lui." ⁕ Jean de Mailly 1255-1325.
Chevalier, seigneur de Mailly fieffé sur Acheux et Brucamp. Gilles III marié à Péronne de Rayneval, elle est la fille de Jean Sire de Rayneval, en Picardie , dont la terre est tombée dans la branche de Mailly-d'Haucourt et forme aujourd'hui le Comté de Mailly. Péronne avait pour bisaïeul Raoul premier du nom, Sire de Rayneval, chevalier sous St Louis en 1260. Elle était tante de Raoul II, grand Pannetier de France, Lieutenant-général au Gouvernement des Provinces de Normandie, Champagne et Brie , Ambassadeur en Sicile sous les Rois jean, Charles V et VI. Cette maison comptait parmi ses alliances celles de Coucy,de Pecquigny,de Heilly,d'Ailly,de Luxembourg,de Flandres etc... ⁕ Gilles III de Mailly 1270-1346.
Deuxième fils de Gilles III, qui épousa louise de Craon, fille de guillaume de Craon (se prononce Cran), vicomte de Châteaudun, cette illustre maison sortie d'Anjou, remonte directement au Roi Robert, fils de Hugues-Capet, par Adèle de France, comtesse d'Auxerre sa fille, qui de son mariage avec Renaud, comte de Nevers, eut Robert de Nevers, baron de Craon. Après cette distinction, des traits communs à tant d'autre maisons n'ajouteraient rien à sa gloire. ⁕ Jean de Mailly.
Fils de Gilles III blessé à la bataille de Rosebeque , où il fit des prodiges de valeur mourut de ses blessures au moment que Charles VI, l'envoyais visiter , ce fut un des quatre bons et hardis Chevaliers (dit Froissard) à qui le duc d'Anjou confia la garde du château de Mont paon en Guyenne en l'an 1371. ⁕ Simon de Mailly-d'Authuille 1320-1382.
Fils de Gilles III et d’Isabeau de Vaurans(où Wavrans) sa première femme furent tués à la journée de Nicopolis avec un de leur frère issu d'un troisième lit. ⁕ Jean et Jacques de MAILLY.
Petit-fils de Gilles III, périt à la bataille d'AZINCOURT, journée de triomphe et de deuil pour la maison de Mailly. ⁕ Louis d'Authuille.
Fut Grand Prieur de France, lieutenant du Grand Maitre, mourut en 1360, après avoir pourvu à sa mémoire par des fondations au Temple, MAISON de l'ORDRE à Paris. Son frère Jean servit à l'Ost de Bouvines en 1340, parmi les Chevalier Bannerets, à la tête de cinq chevaliers et 21 écuyers , puis en octobre 1370 , Bertrand du Guesclin ( parent collatéral ) est nommé connétable par Charles V . ⁕ Guillaume de Mailly de l'Orsignol.
Chevalier de l'ordre de St jean de Jérusalem, pris par les TURCS, mourut en esclavage pour l'honneur de la Religion et de sa Patrie en 1340 . ⁕ Antoine de Mailly-d'Auvilliers 1285-1340.
Petite-fille de Gilles II, Dame de Nedon, mariée à jean de La Viefville, cette maison étant une des première de Normandie, illustre par des chevaliers de la Toison d'Or et des Généraux des armées impériales, Espagnoles et Napolitaines, subsiste dans plusieurs branches telles celle du Marquis de Viefville, Brigadier des armées du Roi, dont le père Capitaine d'une des Compagnies des Gardes-du-Corp du roi d'Espagne mérita par ses services et ceux de ses aïeux, que sa Baronnie de Skamoorde fut érigée en Marquisat en 1711. ⁕ Marie de Mailly.
Baron de Mailly (dès 1333), seigneur d’Acheu(x),Fricourt (ou Frie(u)court) et Martinsart, sert comme banneret en Flandres avec 5 écuyers, participe aux batailles de Tournai et Bouvines. ⁕ Gilles IV de Mailly 1290-1345.
Fille de Gilles IV de Mailly, mariée en seconde noce à jean de Neelle, seigneur de Mello et d'Offemont, illustre maison issue de Renault premier du nom Comte de Clermont en Beauvaisis, le beau-père d’Ade de Mailly, Maréchal de Mello avait pour aïeul, Guy de Neelle, Maréchal de France en 1296,Simon de Clermont, seigneur de Neelle, était Régent du royaume en l'absence de St LOUIS, son frère Raoul fut créé Connétable en 1282. Raoul II, leur aïeul avait épousé Alix de Vermandois , veuve de Hugues de France, Comte de Vermandois, fils d'Henri I, roi de France, cette maison tenait par ses alliances à celles de Melo, de Bavière, de Coucy, de Lalain, de Humiéres, de Saluces etc... Ade de Mailly ,mariée en en troisième noce à Guy de Laval seigneur d'Attichy. Cette maison est une branche de celle de Montmorency qui a produit sept Connétables, huit Maréchaux de France, trois Amiraux, deux Grands Maitres , trois Grands Chambellans, deux Grands Panetiers, deux Grands Echansons, un Colonel Général de la cavalerie légère de France, un colonel des Suisses et Grisons, deux Capitaines des Gardes -du-corp de nos rois, deux Grands d'Espagne de la première classe, neuf Chevaliers du St-Esprit, six de la Toison d'Or, deux de la Jarretière et un du Croissant,.. C'est par cette branche que les maisons de Chatillon, de Beaumont, de Voyer-de Paulmy, de Bretagne, de Châteaubriant etc...se trouvent alliées à celle de Montmorency . ⁕ ADE de Mailly .
Bachelier avec son père en Flandres Baron de Mailly, Martinsart et Friencourt épouse en 1345 Jeanne (Anne) de Moreuil-Soissons dite «La Jeune» (fille de Bernard VI, seigneur de Moreuil, Maréchal et Grand-Queux de France, et de Mahaut de Clermont-Nesle) . ⁕ Gilles V de Mailly 1320-1366.
Fils de Gilles V , s'acquis la réputation du plus brave Chevalier de son temps, parut à la mémorable bataille de Brignais, près de Lyon contre les Tard-venus, armée de rebelles, qui étant devenus inutiles à la guerre sainte, se mirent à ravager leur Patrie et donnèrent lieu à une croisade contre les croisés. Eustache servit ensuite en Guyenne contre les anglais qu'il contribua à chasser. Enfin ,le Roi l'ayant envoyé au secours des Génois ,contre les barbares d'Afrique, il fut tué au siège de Carthage en 1390 , après la victoire des Français sur le Roi de THUNIS(Tunis) . ⁕ Eustache de Mailly.
Gilles VI prouva sa valeur à la prise de Bergerac en 1377, il servit en 1381 sous le duc de Bourgogne, ayant sous sa bannière huit Gendarmes, Cette même année le Roi lui manda de *venir le trouver au bois de Vincennes, il s'y rendit avec cette promptitude qui caractérise l'attachement et la fidélité. L'an 1383, il offrit seul « dit Froissart », le premier heaume de la guerre aux obsèques de Louis dit "le Maillé" comte de Flandres . Enfin il se Croisa pour aller en Prusse au secours des Chevaliers Teutoniques. Marié à jeanne de Donquerre le 16/01/1366, fille de Bernard de Donquerre, Chevalier. Cette maison aussi noble qu'ancienne à produit plusieurs autres grands hommes, tel le célèbre Rolland de Donquerre, Grand Pannetier de France , Chambellan du Duc de Bourgogne gilles VI se maria en secondes noces avec marie de Coucy, Dame de DROISY en 1370 (fille de Aubert de Coucy seigneur de Dronay) et de jeanne de VILLESAVOIR dame de Droisy. ⁕ Gilles VI de Mailly 1347-1393.
Seigneur de Mailly , cité par Froissart pour sa valeur et ses exploits , Bailli de Vermandois , suite à la folie du Roi Charles VI , fut choisi par les chevaliers pour faire partie du conseil de régence du Royaume , et fut désigné second chevalier par tous (le premier chevalier du royaume étant bien sur le Roi) , il assura donc une corégence avec le frère du Roi cela parce que l'entourage du Roi malade avait peur que le frère prit le Trône . Colart périra à la bataille d'Azincourt ainsi que son fils ainé Colart "le jeune «adoubé » le matin même chevalier , il était seigneur d'inchy ( 59540 ) ses armes étaient d'or à trois maillets de sinople , brisé d'un lambel à trois pendants , il avait 14 ans il s’agit de jean de Mailly seigneur d'AUTHUILLE(80) 25 ans, fils de Gilles IV et de Marguerite de Fiennes et frère de Marie de Mailly femme de Colart. Colart se maria avec sa cousine germaine (elle était la fille de Gilles IV , ils avaient donc tout deux le même blason soit d'or à trois maillets de sinople. Afin de se démarquer de sa cousine et femme , Colart décida d'opérer un changement sur son blason qui devint d'or à trois maillet de gueules (armoirie que l'on retrouvent sur la mairie auparavant Mailly-le-franc qui devient au XIXème siècle Mailly-Maillet ) . Quand le Roi alla mieux , il décida en remerciement de la corégence de Colart , d'attribuer un collier de perles blanches sur nos armes , ce qui fut pour ces temps-là un véritable honneur pour la famille Mailly. ⁕ Colart II dit "payen" 1375-1415.
Le brave chevalier fut au rapport de Belle Forest, un des premiers seigneurs qui laissèrent le parti du duc de Bourgogne, pour suivre le Roi CHARLES VIII en 1423 dit Montrelest (déjà cité) est-on curieux des honneurs réunis aux services ? On le verra parmi les premiers seigneurs du royaume signer en 1420, le contrat de Mariage de Catherine de France, fille de Charles VI avec Henri V, roi d'Angleterre En 1435, le traité de Paix fait à ARRAS entre Charles VII et le duc de Bourgogne envoyé à Tours en 1437, par le Roi pour recevoir Marguerite d'Ecosse, qui venait épouser le Dauphin Louis de France, la conduire au château tenant une de rênes de sa Haquenée, enfin en 1468 , prendre séance d'abord après les Princes avec le Vidame d'Amiens aux états de Tours convoqués par le roi louis . ⁕ Jean II surnommé "l'étendard de Mailly" 1405-1470.
Epousa Péronne de Pisseleu seigneur d’Auchy et Neuville-Le-Roi . ⁕ Hutin de Mailly , chef de la branche d'AUCHY.
Parut en 1450 formée par HUTIN second fils de jean III, de Mailly Chambellan de louis XI se maria avec Péronne de PISSELEU, tante de la Duchesse d'Étampes, si célèbre par les amours de François Ier, elle ne durera pas un siècle, finit au lit de la Gloire par la mort d'Antoine, petit-fils de Hutin, colonel des Légionnaires de Picardie, qui après avoir servi avec une grande réputation dans les guerres du Piémont et de Picardie, échappé de l'affaire de la Bicoque , fut tué d'un coup d'arquebuse aux approche du siège d'Hesdin, ville qui couta à la maison de Mailly, plusieurs de ses soutiens, tantôt à l'attaque, tantôt à la défense, ainsi périt cet homme illustre "dit langey" en qui la France fit une grande perte. Sa fille unique , Charlotte de Mailly , eut la douleur de perdre devant cette même ville son père et son époux jean de TAIX çi dessus cité. Cette branche eut l'honneur d'entrer dans les maisons de MOY, de Pisseleu, et d'être recherchée par celles de Bournonville, de Taix de Jaucourt etc... ⁕ Antoine de Mailly de la branche d'AUCHY.
Fils de Hutin de Mailly , capitaine des légionnaires de Picardie ( 800 hommes de pied et 40 hommes d’armes ) , se jeta dans la ville de GUISE en 1521 pour la défendre contre l'armée impériale et fut tué sur la brèche du siège de Pavie en 1524. ⁕ Robert de Mailly.
Grand maitre artilleur , là parvenu "dit La Morliére" , par sa vertu et sa grande expérience , contribua beaucoup au gain de la bataille de Cérisoles, Mr de Mailly, commissaire de l'artillerie fut aussitôt là, que pas un de nous "dit Montluc" ce Capitaine Gascon qui ne donnait guère d'éloges, parce qu’il en mérita beaucoup. ⁕ Nicolas de Mailly .
Baron de Conty, capitaine de cent hommes d'armes des ordonnances du roi mourut en Italie des blessures reçues au siège de Milan en 1513. ⁕ Ferry II de Mailly .
Fille d'Antoine, petit-fils d'Hutin, qui épousa jean de TAIX, chevalier de l'ordre du Roi, Colonel-Général de l'infanterie et Grand Maitre de l'Artillerie de France, Ambassadeur extraordinaire à Rome, tué au siège d'Hesdin en 1553 . ⁕ Charlotte de Mailly.
Fils ainé d'Adrien, chef de la branche de de ce nom, cherchant à se distinguer comme ses aïeux, fut tué en Piémont, au combat de la Bicoque en 1522. ⁕ Antoine de Mailly-d'Haucourt.
Frère du précèdent (Antoine) chevalier de St jean de Jérusalem, voulant s'infiltrer dans un ordre où sa maison avait donné des preuves de valeur et reçu des marques de distinction, périt devant Rouen en 1561. ⁕ Denis de Mailly-d'Haucourt.
Se distingua dans toutes les guerres de son temps, Mais surtout dans le combat particulier qu'il entreprit avec son fils, contre le Gouverneur d'Hesdin et son fils pour fixer les limites de la France et du comté d'Artois . Amour de la patrie et de l'humanité qui renouvela dans la maison de Mailly l'exemple et le courage des fameux Horaces. ⁕ Jean de Mailly-Rumesnil "dit le boiteux" .
Beau-père de jean (le précédant) participa aux batailles de St Denis de Jarnac, de Montcontour . ⁕ Louis de Mailly.
Fille de Ferry, deuxième Baron de Conty, mariée à St Germain , en Présence du Roi En 1528, Charles Sir de Roye, Comte de Roucy, fils d'Antoine, Sire de ROYE et de Catherine Sarrebrake, comtesse de Montbéliard. De cette alliance vint Eléonore, Dame de Roye, Baronne de Conty qui eut l'honneur d'épouser louis I de Bourbon, Prince de Condé, frère puiné d'Antoine de Bourbon, Duc de Vendôme, Roi de Navarre, père d'Henri IV( ainsi Madeleine de Mailly se trouve grande tante de ce Monarque, arrière grande tante de LOUIS XIII, Père de Louis XIV, bisaïeul d'un Prince qui fait l'objet de l'amour de son peuple, comme celui de son bonheur) . ⁕ Marguerite de MAILLY.
Fille d'Adrien, Baron de Conty, mariée en 1498 à Saladin d'Anglure, seigneur de Bourlemont. Cette illustre maison d'où sont issus les Ducs d'Atry, Princes d'Amblie, à produit plusieurs Chambellans des Rois de France, et d'Angleterre. ⁕ Hélène de Mailly.
Seigneur de Givry, nommé Chevalier des Ordres du Roi par Henri IV en 1594, fut tué dans les guerres d'Italie avant d'avoir été reçu. La maison d'Anglure mettait au nombre de ses alliances, celles de CONFLANT, de CHATILLON,de CHOISEUL,du CHATELET,de MONTMORENCY, d'APREMONT etc... ⁕ Anne d'Anglure.
Deuxième fils de Gilles III qui épousa en1320 louise de CRAON, fille de Guillaume de CRAON, vicomte de CHATEAUDUN. Cette illustre maison venue d'Anjou, remonte directement au Roi Robert, fils de Hugues capet, par Adèle de France, comtesse d'Auxerre. Sa fille, qui de son mariage avecRenaud, comte de NEVERS, eut Robert de NEVERS, Baron de CRAON, après dette distinction, des traits commun à tant d'autres maisons, n'ajouteraient rien à sa gloire . ⁕ Jean de Mailly.
Epousa Ermengarde de Dampmartin, cette maison à pour auteur Manassés, Comte de DAMPMARTIN en 1018 et donna un Grand Chambrier de France dans le douzième siècle. Ermengarde était fille d'Anne de Neufchatel, cette maison jouissait dans les premiers temps de la souveraineté, aussi bien que celle de Dampmartin, comme on le voit dans les histoire de Brest et de Bourgogne. Elle donna par ses alliances dans toutes les maisons souveraines de l'Europe, chez les Rois de CASTILLE et du PORTUGAL, les Comtes de BAR, de PONTHIEU, de GUELDRES etc.. ⁕ Pierre de Mailly.
Mariée en 1558 à Adrien de Boufflers, cette maison illustre dès 1150 où elle parut parmi les grands seigneurs qui commandaient la Picardie a produit trois Ducs et Pairs, deux chevaliers du St Esprit et un Maréchal de France si connu dans l'histoire de Louis XIV, dont le fils eut encore relevé l'éclat si le sort ne l'eut enlevé à Gênes au moment de son triomphe. Cette maison compte au nombre de ses alliances celles de GRAMMONT, de St SIMON, de DUBIEZ, de BAILLEUL, de LONGUEVAL, de MONTMORENCY etc... ⁕ Michelle de Mailly.
Fille de Pierre de Mailly d’Auvillers mariée à louis Hernandez de CORDOUE, fils du célèbre Gonçalves Hermandez de Cordoue "dit le Grand Capitaine", Grand connétable du royaume de Naples, d'où il chassa les Français. Louis XII qui était à leur tête ,se rendit à Savonne exprès pour visiter ce Grand Homme et l'admit seul à sa table. Cette maison , une des plus ancienne d'Espagne a pour auteur Huguet Alguazel, qui vint s'établir en Andalousie, sur la fin du onzième siècle. ⁕ Michelle de Mailly d’Auvilers.
Fils d'Antoine de Mailly, marié en 1527 à Marie Françoise de Hangard, héritière de d'Antoine de Hangard, seigneur de Remaugies, c'est une des anciennes maisons de Picardie. Bernard de Hangard signa en 1146, un accord fait par Thierry, évêque d'Amiens. Messire Drien d'Hangard amena plusieurs écuyers à l'Ost de Bouvines, Carnel de Hangard fut tué à la bataille d'Azincourt, Simon de Hangard (hardi chevalier Anglais, fut un des lieutenants Généraux du Roi d'Angleterre , en Guyenne au XIVème siècle. ⁕ René 1er de Mailly.
Fils d’Edmé seigneur d'Haucourt, de St Michel, d'Hallescourt, de Villedieu, de St Leger. Qui ne reconnait là, cette affreuse Ligue dont le souvenir rouvre toutes les plaies de la Religion, de l'Etat et de l'humanité ? François de Mailly, non content d'échapper au débordement, refusa toujours de signer cet acte de rébellion, il soutint cette éclatante marque d'attachement pour son Prince au siège de la Rochelle en 1573 où il eut l'occasion de prouver sa valeur, il servit avec la plus haute distinction, pendant les guerres de son temps, il se signala au combats de Dormans contre le Duc de Guise en 1575, et à la prise d'Issoire par le Duc de Never en 1577 et ce fut à la suite de deux actions qu'il fut honoré du Collier de l'Ordre, enfin n'étant encore qu'à la fleur de son âge et dans le cours d'une carrière qui l'eut porté à la plus haute élévation. Il fut emporté d'un coup de canon au siège de La Fère en 1580, défendant avec autant de confiance que de fidélité le parti du Roi auquel il sacrifiait son dernier jour. Ce fut, pour sa maison et pour ce qui lui tenait par les liens du sang et de l'amitié, l'événement le plus terrible. Tout se réunit pour confier à la veuve (marie d'HALLENCOURT) L'on voit parles Lettres de garde-noble, données à cet effet par Marie de Bourbon, Duchesse de Longueville, et celle du Prince Henri de Lorraine datée du 3 et 11septembre 1280, à quel degré d'estime et de réputation, François de Mailly se trouvait alors. L'on remarque principalement celle du Prince de Lorraine emprunte des plus hauts sentiments. Il marque à sa veuve son attachement à son défunt mari. Il l'exhorte à élever ses enfants dans l’affection que leur père avait pour le Roi. Il finit par l'assurer qu'elle n'aurait jamais un meilleur ami. Tous les Parents souscrivent à la tutelle de la mère. Le seigneur de Monchy fut nommé Tuteur Consulaire du fils ainé ( jugement, où les deux maisons se réunirent fut signé le 20 octobre1580, par Gilles, sire et Baron de Mailly,chevaliers de l'ordre du Roi, par Tibault de Mailly, seigneur de Remaugies, par Antoinette de Mailly, par jeanne de Canteville Dame de Drosmenil, par jean Dubosc, François de Saint Blimont, Philippe d'Epinay et plusieurs autres seigneurs que la proximité du sang et des alliances intéressées au sort des Nobles Mineurs). Marie d'Hallencourt n'eut besoin que d'écouter ce qu’elle devait à la gloire de son propre nom et à la mémoire de son époux, pour remplir les vœux de parents vis à vis de ses enfants. Il suffisait de leur retracer les actions de leur Père et cette fidélité constante avec laquelle ,il avait été attaché à son Maitre, pour attendre tout ce que le rang de leur naissance devait en faire espérer, aussi, les y vit on répondre avec l'éclat d'un zèle, qui dans ces temps funestes n'était peut-être que trop difficile à garder. Marie d'HALLENCOURT ne fut pas moins occupée de répondre à la confiance qui lui avait été déférée sur la régie des biens et de ses enfants. Elle obtint un arrêt du Grand Conseil le 11 janvier1584, contre d'anciens créanciers d'Adrien de Mailly, elle transigea avec le commandeur de Ville-Dieu, sur les droits résultants de la fondation faite de cette Commanderie par la maison d'Haucourt. Elle transigea par forme de partage le 17 Mai 1585 avec Antoinette de Mailly, sa belle-sœur, fille d'Edmé , d'une partie des droits qui lui revenaient sur la succession de son Père. Elle termina le 15 Février et 15 mai 1586 par l'entremise d'Achille de Mailly, vicomte d'Hanache, deux anciennes créances de la maison d'Haucourt, dont Adrien et Edmé avaient été charges. Elle acquis de jean de Mailly, chevalier de l'ordre du Roi, son beau-frère, différents domaines qu'elle réunit à la terre d'Haucourt le 27 Avril l1594 et fit différentes acquisitions et retraits le 2 juillet 1587, 23 novembre 1595, 11 Mai 1598.Elle réunit enfin tous les titres , tout ce que sa maison était en droit d'en attendre. ⁕ François 1er Demailly.
Il épousa en 1593 en secondes noces Françoise de Soyécourt, fille de François de Soyécourt, Chevalier de l'ordre eu Roi. Cette maison qui descend de jean de Soyécourt vivant en 1162, est illustrée par plusieurs chevaliers, Bannerets, par un grand Echanson de France, par un ambassadeur envoyé en Angleterre pour traiter de la délivrance du Roi Jean. Ses alliances , avec les célèbres maisons de Mailly, de Heilly, de CREQUY, de Cayeu, de Moy, de Piseleu, de Soissons, de Thianges ,de Hangest et de Chatillon peuvent donner une juste idée de sa grandeur, en fait Tibault et Francoise de Soyecourt . ⁕ Thibault , baron de Mailly 1538-1616.
2éme fils de jean III de Mailly . C'est une ancienne maison de Picardie qui à produit deux grands maitre de L'Ordre de St jean de Jérusalem, un chevalier du St Esprit, nommé par Henri IV et mort sans avoir été reçu, c'est de lui que descend Mr le Marquis de Vignacourt, marié à demoiselle Constance -Françoise d'Usson, sœur de Mr le Marquis du Bonac, Maréchal de Camp, lieutenant Général, Commandant le pays de FOIX, Ambassadeur en Hollande, Chevalier de St André de Russie, Françoise de Vignacourt sœur du Grand Maitre de Malthese trouve par son mariage avec Antoine due Boyet, mère de louise de Boyet, épouse d’Anne, duc de NOAILLES, Pair de France. ⁕ Jacques de Mailly .
Chevalier de l'ordre ru Roi qui épousa Marie-Françoise de Hangard-de RENGIS le 13/12/1527 à Wailly (62 fut à l'occasion de ce mariage seigneur de mon village (AGNY) et de Mercastel le père de Françoise Antoine de HANGARD la mère jeanne Caulier (famille Arrageoise très influente, puisque Antoine était garde du sceau impérial de Charles Quint) Cette année de mariage du Baron connue plusieurs faits importants tels en Mars 1527, le Pape Clément VII signe une trêve avec Charles QUINT, puis en Avril 1527 signature d'un traité entre François Ier et le Roi d’Angleterre HENRI VIII, en Mai 1527, ce sera le sac de Rome du connétable de Bourbon soit Charles QUINT, juin1527 capitulation et emprisonnement du Pape, enfin en juillet, Anglais et Français passent les Alpes vers l’Italie . Il se signala aux sièges d'Hesdin en 1537, de Metz en 1553, aux batailles de Cérisolles en 1544, de Dreux en 1562, de St -Denis en 1567, (où sa compagnie "dit Castelnau" fut une de celles qui fit le mieux , de Montcontour en 1569 où il fut blessé , combattant avec un courage héroïque à côté d'Henri III alors Duc d'Anjou ,futur Roi de France . ⁕ René Ier , Baron de Mailly .
Fille de René Ier mariée à Antoine d'ALEGRE, baron de MILHAUT, cette illustre maison d'Auvergne, connue en 1175 entre plusieurs Grands hommes a produit le Maréchal d'Alegre,, père de Madame la Maréchal de Maillebois, dont e fils a épousé Mademoiselle de Voyet, sœur de M. le Marquis de Paulmy . Par Françoise du Bellay qu'épousa THIBAULT de Mailly en 1575, elle était par sa mère (marie de Halwin) nièce de Charles de HALWIN, Duc ² pair de France, Chevalier de l'ordre du Roi, reçu à la première Promotion, lors de l'institution et cousine germaine d'Anne Duchesse de Halwin, héritière de la branche, mariée à Charles de SCOMBERG qu'elle fit Duc de Halwin et qui devint Maréchal de France. La maison du Bellay son existence dés le douzième siècle et s'est alliée aux maisons de MONTMORENCY,de POIX,de VILLERS-les-ADAM,. Celle de Halwin est une des premières dans les PAYS-BAS, et était alliée à celles de LUXEMBOURG, de GHISTELLES, de VILAIN, d'ONGNIES,de MERODE,de LANNOY,de MELUN,de Ste-ALDEGONDE,de RONCHEROLLES,de CHABOT, etc.... Par Antoine de Mailly "dit l'Orsignol" fils puiné de Gilles III qui épousa jeanne d'ONGNIES, maison de premier ordre en FLANDRES, alliée dès 1295 à celle de LIGNES, Isabeau d'Antoing, dernière de son nom, épousa
1) Alphonse de Lacerda, fils de Ferdinand, infant de CASTILLE et de Blanche de France, fille de St Louis et petit-fils d'Alphonse X, roi de Castille et de LEON. De ce mariage vint Charles de CASTILLE dit "d'Espagne", comte d'ANGOULEME, Connétable de France, Gouverneur du Chateau de BLAYE, que Charles "le Mauvais" alors Roi de NAVARRE, fit assassiner dans son lit à l'Aigle en NORMANDIE en 1355.
2) Jean Vicomte de Melun, dont les descendants ont pris le nom et la qualité de Princes d’Epinoy par ce qu’Isabelle, leur mère était Dame d'Antoing et d’Epinoy par Adrien de MAILLY, Baron de Conty qui épousa en 1469 jeanne de Berghes, fille de Jean seigneur de Berg-op-zoom, cette maison illustre dès le commencement du onzième siècle à produit plusieurs Chevaliers de La Toison d'Or, de Grands Chambellans, des Ducs de Bourgogne des Gouverneurs du HAYNAULT, un Capitaine-Général des Pays-Bas, un Grand Veneur de FRANCE. Elle est unie aux plus grandes maisons telles celles de GHISTELES, de BAILLEUL, de RAMBURES, de LONGUEVAL, de HALWIN, de VIGNACOURT, d'EGMONT, aussi illustre dans les Pays- Bas qu'en ESPAGNE et dans le royaume de NAPLES d’où elle tient ses origines. Par Ferry de MAILLY, qui épousa louise de Montmorency Dame d'Honneur des Reines , Anne de BRETAGNE et Eléonore d'AUTRICHE, fille de Guillaume de Montmorency, premier Chambellan de France, sœur d’Anne, Duc de Montmorency, PAIR de France, Premier Baron, dixième Connétable et grand Maitre de FRNACE, Chevalier des Ordres de St Michel et de la JARRETIERE, tué à la bataille de St Denis en 1567, tante de François, Duc de Montmorency, Pair et Maréchal de FRANCE, Gouverneur de PARIS, de Henri Duc de Dainville, puis de Montmorency Pairet Maréchal de France, Gouverneur du LANGUEDOC, et de Charles , Duc de Dainville, Pair et Amiral de FRANCE, mort en 1612.
⁕ Françoise de Mailly.

Chevalier, seigneur de Rémaugies, Onviller, Le Monchel, Les Petites-Tournelles (ces 2 fiefs donnés par sa mère 23/11/1581 acte à Montdidier), Colincamps, Beaussart, Bernâtre, Gratibus, Maresmoutier, Mallepart, Belleval,Bouillancourt, Monthullin puis baron de Mailly (1592 succède à son neveu René),chevalier de l’Ordre du Roi, capitaine de 50 hommes d’armes ligueurs (Signe à Péronne le Traité de la Ligue 13/02/1577), conseiller et Chambellan du duc d’Anjou (François),rallié à Henri IV (1593), il épousa en secondes noces Françoise de Soyecourt en 1593, fille de François de Soyecourt, Chevalier de l'ordre du Roi, cette maison qui descend de jean de Soyecourt vivant en 1162 est illustrée par plusieurs Chevaliers, Bannerets, d’un Grand Echanson de France et par un Ambassadeur envoyé en Angleterre pour traiter de la délivrance du Roi jean . Ses alliances avec les célèbres maisons de Heilly, de CREQUY, de Cayeu (de nos jours Cayeux), de Moy, de Pisseleu, de Soissons, de Thianges, de Hangest et de Chatillon peuvent donner une juste idée de sa grandeur . ⁕ Thibault de Mailly 1538-1616.
Fille d’Antoine de Mailly, petit-fils d’Hutin* de Mailly qui épousa Jean de TAIX ? Chevalier de l'Ordre du roi, colonel General de l'infanterie et Grand Maitre de L'artillerie de France, Ambassadeur extraordinaire à Rome et tué au siège d'Hesdin en 1553, il descendait de Jean, seigneur de TAIX( en Touraine qualifié chevalier en 1350). ⁕ Charlotte de Mailly.
Epousa en premières noces en 1575 Tibault de Mailly. Elle était par sa mère (Marie de Halwin, nièce de Charles Halwin , duc et pair de France, chevalier de l'ordre du Roi, reçu à la première promotion, lors de l'institution et cousine germaine d'Anne, duchesse de Halwin, héritière de sa branche mariée à Charles de Scomberg qu'elle fit duc de Halwin et qui devint Maréchal de France). La maison du Bellay , prouve son existence dès le 12 ème siècle et s'est alliée aux maisons de Montmorency, de Poix, de Villiers-les-Adam et de Mailly, celle de Halwin est une des premières dans les Pays-Bas et était alliée à celle de Luxembourg (dans la généalogie DEMAILLY), de Ghistelles (dans la généalogie DEMAILLY),de Vilain, d'Ongnie( dans ma généalogie), idem de Lannoy ,de Melun, de ste Aldegonde, de Roncherolles, de chabots etc.... ⁕ Françoise du Bellay.
Mariée à Godefroye de Rambures, seigneur de Ligny, cette maison qui remonte au 13éme siècle ,illustrée par un grand Maitre des Albalétriers de France, par un colonel du régiment des Gardes et par un chevalier du St Esprit en 1619, est tombée dans la maison de la Rochefontenilles, une des premières du Périgord, Province féconde en grande noblesse, c'est de cette maison qu'est sorti l'évêque de Meaux, premier aumonier de Madame, elle à contacté des alliance avec les maisons de CREQUY, de BERGUES, d'Halluin, de Montluc, de Boulainvilliers, de Polignac etc.. ⁕ Marie de Mailly fille de Tibault.
Epouse de René IV de Mailly, issue du fameux Maréchal de Montluc, cette maison indépendamment du célèbre Capitaine, dont les actions et les écrits l'ont immortalisée, est illustre par la descendance de la maison de Montesquiou qu'on fait remonter au non fameux Eudes , duc d'Aquitaine, petit-fils de Charibert, roi de Toulouse, frère du roi Dagobert (dans la généalogie DEMAILLY),la branche d’Artagnan sortie de la maison de Montesqiou, a donné un Maréchal de France et deux chevalier du St Esprit et celle de Montluc deux Maréchaux de France et un colonel de l'infanterie française. ⁕ Madeleine aux Epaules.
Cinquième fils de jean de Mailly et jeanne de Casenove, semble devoir éterniser sa nouvelle Branche par une postérité sans nombre, mais de 12 garçons et 12 filles, il ne lui resta que trois enfants de chaque sexe. Son ainé Nicolas de Mailly, vicomte de Hanache, chevalier de l'ordre du roi gentilhomme ordinaire de sa chambre, capitaine d'une compagnie de chevau-légers , Maitre des Eaux - forets de Picardie et conseiller d'Etat d'Epée, mourut sans laisser d'enfants le second Louis (dit le Marquis de Mailly) gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, Cornette-colonel de la cavalerie légère de Savoie et grand maitre des eaux et forets de Picardie, ne laissa qu'un fils, non marié le troisième Antoine appelé "le chevalier de Mailly, qualifié dans quelques actes «de Vice-amiral, "et dans d'autres «de contre-amiral", envoyé sous ce dernier titre en Espagne, où il reçu la Flotte que cette puissance avait promis pour le siège de La Rochelle, continua la Branche de l'Epine qui finit à son ainé jacques de Mailly* "dit Lascaris" après avoir rendu à sa Patrie les services qu'exigeait sa naissance il porta l'éclat de son nom aux extrémités de l'Europe, où il trouva la récompense de sa valeur auprès du Roi Casimir qui le créa Généralissime de ses armées. La gloire de ses services rejaillit jusque sur sa sœur qui sera fille d'honneur de la Reine de Pologne. elle épousa ,sous le nom de Lascaris, Christophe PACH, crée grand-Chancelier de LITHUANIE, en faveur de cette alliance, la branche de l'Epine, cite parmi ses titres d'illustration, ses alliances avec les célèbres maison d'Urfé,de Ghistelles et avec celle de Boucherat,, dont le nom est assez recommandable par le Chancelier de ce nom. ⁕ Yves de Mailly branche de L’E(s)pine.
Epousa marguerite Boucherat, cette maison à produit deux abbés généraux de l'ordre de Citeaux, un Chancelier de France, commandeur et Garde des Sceaux. Elle appartenait aux maisons les plus illustres de la Magistrature ,telle que celles de Harlay et de Thou ,formée par le mariage de Louis 1 Charles de Mailly , Marquis de Nesle avec jeanne de Monchy dite "la bacasse ( en cause non pas son intelligence mais ses oreilles) qui distingua sa branche , de l'ainée en achetant de concert avec sa femme le Marquisat de Nesle, possédé par Jean-Baptiste de Monchy (beau-frère de louis1 Charles qui le lui céda au consentement de sa mère, (Madeleine aux Epaules de Laval autorisé de René IV de Mailly son second mari, cette branche a donné un Cardinal et un Evêque de l'église, plusieurs dames attachées au palais de la Reine et à Madame la Dauphine, elle s'éteint avec Louis-Joseph Augustin de Mailly-Rubempré, Marquis de Nesle et de Mailly Montcavrel, Prince d'Orange et de Neufchatel en suisse, chevalier des ordres du Roi ancien Capitaine des Gendarmes Ecossais, commandant la Gendarmerie, qui après plusieurs Campagnes à la tète de cet illustre corpos, fut chargé en 1717 d'aller recevoir et complimenter de la part du Roi le Tsar Pierre "le Grand à son débarquement à Calais , il a l'honneur d'appartenir par les alliances directes de sa branche aux maisons de Monchy ,de Coligny, de LaPorte-Mazarinet par les alliances indirectes à la maison de Nasseau, de Sieghen, aux illustres maisons de Brancas , de Vintimille, et de Flavacourt, cette maison est toujours présente de nos jours avec Humbert de Mailly-Nesle à Eléonore de Bethmann (3enfants)
1)Edouard comte de Mailly-Nesle étudiant
2)Laetitia journaliste
3)Alexia étudiante
⁕ Jacques de Mailly dit Lascaris.

Fils de Jean II , Écuyer puis chevalier banneret à Saint-Quentin en 1339 avec 5 chevaliers et 21 écuyers seigneur de Talmas, L’Orsignol (dès 1324), Saint-Ouen, Blangy-sur-Somme, Villers-L’Hôpital et Buire-au-Bois, inscrit au rôle des seigneurs de Vermandois, Beauvaisis et Ponthieu. Impliqué avec son père dans le meurtre de l’écuyer Jean de Werchin et la male mort de Robert Palle, son Receveur, pour ce emprisonné un temps au Châtelet de Paris et au Louvre, finalement gracié par le Roi et absous par la Bailli d’Arras le 07/01/1336 . Exécuteur testamentaire de Jean de Châtillon, comte de Saint-Pol. Marguerite de Mailly, fille de Jean III, qui épousa Renaut d'Haucourt, chevalier, . Fils du chevalier Jean D'Haucourt qui fut fait chevalier devant Oudenarde en 1450. Cette maison qui prouve son existence dès le 12 ème siècle est marquée au rang des plus anciennes du Royaume et des plus illustres par ses alliances avec les maison d'Ailly,d'Abbeville,d'Ongnies,de Bailleul,,de Conflant, d'Armentières, sa branche ainée est tombée dans une de celles de la maison de Mailly, qui à hérité du nom et de la terre d'Haucourt . Par Françoise de Mailly, fille d'Antoine, mariée à Jean du Bellay en 1531, Baron de la Flotte, Chevalier de l'Ordre du Roi, cousin des deux frères Guillaume et Martin du Bellay, connus dans leur siècle par les services rendus à l'Etat, soit dans les armées, soit dans les négociations et recommandables à la postérité par les mémoires qu'ils nous ont laissé dans leur temps. Charles-QUINT, disait du premier " qu'il avait reçu plus de perte par la seule éloquence du Sire de Langey, que par les sorties de ses ennemis". Jean du BELLAY, le frère évêque de Paris , Cardinal, évêque d'Ostie, mourut à Rome en 1550, Doyen du Sacré-Collège. Cette maison qui à produit, outre ces grands hommes, quatre Princes d'Ivetot et un chevalier du St-Esprit . Sous Louis XVIII (frère de louis XVI) subsistait encore dans le Marquis du BELLAY, frère de l'évêque de Fréjus, mort à Naples en 1755. ⁕ Jean III de Mailly dit « Maillet » branche de L’Orsignol .
Chevalier, Baron de Bours et Ravensberg, seigneur de Frettemeule,Bours, Drancourt et du Quesnoy, enfant d’honneur de Charles VIII . Françoise, de Bailleul dame d’Haucourt Saint-Michel d’Hallescourt, Villedieu,Saint-Léger, Bailleul, Grigneuseville (76),Saint-Germain-en-Lausne, Fresques, Pommereux,Campeaux, Belleville, Orival et du Quesnoy (fille de Jacques, chevalier, seigneur de Saint-Léger,et de Jeanne, dame d’Haucourt et du Quesnoy-en-Vimeu) . Tante de Horis de Bailleul qui fut expatrié par la religion avec son père et son aïeule maternelle. Le bien de sa mère fut donné, jusqu'à leurs conversions aux jésuites de Tournai. Epouse d'Adrien porta le nom et les terre d'Haucourt, dans la nouvelle branche de la maison de Mailly, la maison d'Haucour tétait déjà incorporée dans celle-ci par le mariage de Marguerite de Mailly, tante d’Adrien, avec Remy d'Haucourt, fils du fameux Jean d'Haucourt, fait Chevalier devant Oudenarde en 1450 . ⁕ Adrien de Mailly .
Epouse de Jean III , mère d'Adrien de Mailly, chef de la branche , elle était fille de Jean d'Ailly, vidame d'Amiens , baron de Picquigny et de Rayneval*, celui-ci frère de jacqueline d' Ailly, mariée à jean de Bourgogne, Comte de Nevers, fils de Philippe de Bourgogne mort à la bataille d'Azincourt. Ce Philippe était fils de Philippe de France dit "le hardi" ,Duc de Bourgogne, Pair de France et celui-ci était fils de Bonne-de- Luxembourg, Reine de France, femme du Roi jean, de sorte qu'Adrien se trouve neveu de Philippe de Bourgogne, petit -fils de Bonne de Luxembourg -Isabelle d'Ailly sœur de Jacqueline , avait pour belle-sœur, Marie de CLEVES, veuve de Charles, Duc d'ORLEANS père de Louis XII, c'est Isabelle qui donna à Isabeau d'AILLY, Dame de Mailly sa nièce ,cinq mille "faluts" où pièces d'argent . Enfin !! Isabeau d'AILLY dirige ses descendants de la maison de Mailly, vers la plupart de nos Rois, par jacqueline de BETHUNE, son aïeule. Cette maison de FLANDRES, comme la seigneurie de BETHUNE unie au comté de FLANDRES, le prouve authentiquement à Baudouin, Empereur de Constantinople, par Guillaume Ier de Béthune vivant en 1140. Par le même à Louis VIII, roi de France et Frédéric II , roi de Sicile, Empereur des ROMAINS, Edouard 1er roi d'Angleterre ,par un autre GUILLAUME, beau-frère d'Aliénor de CASTILLE, épouse d'Edouard à louis "le gros", par jean de Béthune qui vers l'an 1351, épousa jeanne de COUCY, descendante de Marguerite de Courtenay, arrière petite-fille de ce Roi, à tous les souverains de l'Europe qui régnaient en 1400, par jean de Béthune qui épousa Anne de Melun , fille de jeanne de Hornes, en qui se réunissaient tous ces rayons de Gloire. Ainsi, le Roi jean fut le cinquième aïeul d'Adrien de MAILLY, Marquis d'Haucourt, et François II arrière petit -fils d'Adrien se trouva cousin au 7é degrés de Marie de Lorraine, épouse de jacques V roi d’Ecosse, par Isabeau d'Ailly, sa trisaïeule, comme il l'était d'Henry IV par jacqueline d'Astarc , sa tante au troisième degrés. Cette maison dont la grandeur ne cède à aucune du Royaume, à vu s'éteindre l'une de ses branche dans la maison d'Albert, Duc de Chaulnes et de Luynes, qui par elle-même à joint aux plus grandes alliances, les premières dignités de l'Etat et de l'Eglise, celles de Connétable, des Ducs ,des Pairs, de Maréchal de France et autres dignitaires militaires, un Cardinal, plusieurs Evêques , nombre de Chevaliers de l’ordre du Roi en ont successivement décorés les têtes devenus pour ainsi dire héréditaire, dans cette illustre maison. ⁕ Isabeau d'ailly .
Écuyer, Baron de Conty, seigneur de Talmas, Buire, Fontaine,Wavans, etc., part en campagne en Italie avec Lautrec pour Pavie , emporté par la Peste qui ravage alors l’armée française en 1528. Epouse le 13/08/1527 Anne de Créquy (fille d’Antoine, seigneur de Pont-Rémy, et de Jeanne de Saveuse) . ⁕ Jean V de Mailly .
Marié en 1630 à marguerite de Monchy, fille de jean de Monchy, Marquis de Moncavrel, Chevalier des ordres du Roi, Gentilhomme ordinaire de sa chambre. Par Ce même René qui se maria en secondes noces à Madeleine -aux-épaules dite de Laval , Marquise de Nesle, dont le père René -aux-épaules fut chevalier des ordres du Roi, Maréchal de ses camps et armées, Gouverneur de La Fere. Cette maison descend de Richard-aux-épaules, vivant en 1270, elle a produit une suite de grands Capitaines fameux dans l'histoire pour avoir contribué à maintenir la NORMANDIE, sous domination de nos Rois. Plusieurs historiens donnent pour auteur à cette Maison, VIEVIL-aux -HUMERES, où a Dhuméros et ensuite aux-épaules chef d'une colonie Danoise et compagnon de Rollo, premier Duc de Normandie, qui en 912 aborda aux dunes de VAREVILLE où de Ste Marie-Madeleine (histoire des maisons nobles de Normandie, par LAROQUE ) par Jean V de Mailly, marié en 1350 avec Marguerite de Fiennes, issue d'Eustache, Seigneur DE Fiennes vivant en 1060, Robert de Fiennes , Sire de Tingry, connétable de France en 1356, était de cette maison, qui subsistait en la personne de Maximilien de Fiennes, Lieutenant-général des Armées du Roi, mort à Paris le 16 Avril 1716 . ⁕ René III de Mailly 1610-1695.
4 ème fils de Louis-Charles 1er , colonel de deux régiments consécutifs, Maréchal des camps des armées du Roi, Maitre de camp général des Dragons de France. Son fils ainé, Capitaine-lieutenant des Gendarmes Ecossais, Commandant la Gendarmerie de France mourut sans postérité. Le second , Louis de Mailly successeur de son frère aux mêmes postes, lieutenant général des armées du Roi, Chevalier de l'ordre du St -Esprit, Premier écuyer de Madame la Dauphine, continua la branche qui subsiste dans un fils né en 1747 et dans le Chevalier de Mailly, ancien maitre de camp du régiment de Dragons de son nom, elle est entrée dans la maison de POLIGNAC [*] et dans celle de Beaufremont, brillante par son ancienneté , par de grands maréchaux, Sénéchaux, Gouverneur des Duchés et Comtés de Bourgogne et par un nombre de chevaliers de la Toison d'Or, qui la mettent hors de rang parmi les premières Maisons du royaume .L'on compte encore dans les alliances distinguées de la Branche de Mailly-Rubempré celle de Phelipeaux [**] , celle de Camboust et de Montbard [*] La maison de Polignac est une des plus illustres d'auvergne, son origine se perd dans les siècles les plus reculés elle tient à tout ce qu'il y a de plus grand et à produit plusieurs grands hommes revêtus des premières places, plusieurs chevaliers de l'ordre, un cardinal dont la mémoire sera aussi précieuse aux lettres qu'à l'Etat . [**] par Françoise parfaite Taix de Mailly, fille de louis de Mailly "dit le comte de Rubempré", mariée en 1750 avec Charles George René de Camboust, marquis de Coislin, colonel des grenadiers de France cette maison est des plus anciennes de Bretagne, descend d'Alain, seigneur de Camboust qui vivait au 12 é siècle, elle a produit un cardinal grand aumonier de France, un évêque de Metz qui par la grandeur de ses établissements y a éternisé sa mémoire, deux commandeurs et deux chevaliers des ordres, plusieurs ducs et pairs, elle est alliée aux premières maisons telles La Rochefoucauld, de Clermont dont les noms annoncent la grandeur. ⁕ Louis de Mailly 1662-1699 branche des Rubempré .
Second fils d'Edmé de Mailly-Haucourt et de Gabrielle d'Ongnies, seigneur du Quesnoy par sa mère, établit une branche de son nom, la plus éclatante peut-être par le lustre qu'elle a puisé dans toutes les maisons souveraines d'Allemagne. On eut dit que tandis que la branche de Mailly-Haucourt, d'où elle était sortie, voyait tarir sa sève par la perte de ses têtes et la dissolution de ses biens, elle devait réparer ses pertes en recevant dans ses rameaux le plus beau sang qui s'écoule dans l'Europe. Louis et Philippe ses fils, obtinrent de la cour d'Espagne, les grâces les plus distinguées mais cet éclat ne pouvait durer, il s'éteignit dans Guillaume de Mailly, la troisième tête qui ne laissa que quatre filles après lui qui portaient dans leurs veines le sang des maisons de Gand, de Croy, de Longueval, de Montmorency, de Lannoy, de la Mark, de Bucquois, de Milan-Visconty et autres si dignes de les faire rechercher partout ce qu'il y avait de plus grand. C'est ici qu’abandonnant l'emblème d'un arbre très peu analogue à la manière dont les maisons s'unissent et se tiennent entre elles, on pourrait, si l'on ne craignait pas d'être taxé d'orgueil représenter la Maison de Mailly comme une source fière et bruyante dès son origine, qui traversant toute l'Europe, va se jeter par mille bras dans les premiers fleuves du monde, sans jamais se mêler à des ruisseaux obscurs que trouble la pureté de son cours. On la verrait tenir en naissant aux souverains de Flandres, par Anselme parent et favori de Richilde, Comtesse d'Artois par la seule Ade de Mailly, fille de Gilles IV, entrer dans les maisons d'Hangest, de Néelle-Offremont, et de Laval, fécondes en héros couverts de Gloire et de dignité, aboutir aux Lascaris anciens Empereur de Constantinople, par les maisons de Cayeu,et d'Urfé, par la maison d'Antoing aux rois de Castille aux premières maisons d'Espagne, d'Allemagne, et des Pays-bas, par celle de Croy et de Coligny aux rois d'Ecosse et d'Angleterre, par celle de Bailleul par la seule maison de Guines aux empereurs et rois d'Ecosse, d'Angleterre et de France, par celle de Béthune à la maison de Lorraine et etpar ces deux à toutes les couronnes et les grandes maisons de l'Europe aller droit aux Empereur s par celle de Nassau,, souveraine jusque dans les pays de Liberté; à tous les Princes de l'Empire par celle d'izenghien se jeter dans différents canaux, dans toutes les branches de la couronne de France; s'élever jusqu’au Roi jean par la maison de Coucy par celle de Craon à louis "le gros, et Hugues Capet, à Henry III par celle de Moy aux Rois de Navarre par celle d'Astarac, enfin remonter en serpentant jusqu’à louis "le jeune" par le canal des maisons de Brabant, de Namur, et de Dompierre et redescendre par la maison Royale de Condé jusqu'a louis XV, qui met le comble à tant de gloire par la protection singulière, dont il daigne honorer la Maison de Mailly (il veut parler des sœurs de Mailly-Nesle , Maitresses à tour de rôle de louis XV). ⁕ Louis de Mailly branche d'Haucourt.
Né le 5 avril 1708 à Villaines -sous -Lucé(Sarthe) et décédé à Arras le 25 mars 1794 (guillotiné a 86 ans) il est marquis d'Haucourt, baron de St-Amand, il hérite du titre de comte de Mailly, suite à la mort de son cousin Louis de Mailly(1723-1743) . D'abord Mousquetaire (1726), il sert dans la Gendarmerie de 1733 à 1764. Son avancement est rapide brigadier le 20fevrier1743, Maréchal de camp le 1er mai 1745, lieutenant-général 10 mai1748, il est inspecteur-général de la cavalerie des Dragons le 21 mai1749, puis Directeur-général des camps et armées. Du fait d'une disgrâce [*] , il est éloigné de la cour et donc très longtemps lieutenant-général, puis commandant en chef dans le Roussillon, où il est à l'origine de grands travaux, du renouveau de l'université et ou il joue un grand rôle au sein de la franc-maçonnerie catalane. Chevalier du St -Esprit le 26 mai 1776, il est promu Maréchal de France le 13 juin 1783 et du fait de son Age, il devient gouverneur d'Abbeville, Sénéchal et Grand Bailli de Ponthieu, pas très loin de ses terres et de son château près d'Amiens. Mais , ce Mailly, qui a participé à bien des batailles et guerres, reçoit de Louis XVI en 1790 le commandement d'une des quatre armées décrétées par l'assemblée Nationale(14 et 15ème divisions militaires). C'est une tâche difficile et il donne sa démission le 22 juin, lorsqu'il apprend la fuite du Roi. Lors de la journée du 10 aout 1792, malgré son grand âge, il vient se placer aux côtés du monarque menacé, il est arrêté dans son château puis sera guillotiné en 1794 à Arras, il a 87 ans ,monté sur l'échafaud il s'écrira "je meurs fidèle à mon roi, comme l'ont toujours été mes ancêtres" [ * ] la disgrâce de cet aïeul était dut à une rumeur à la cour qui disait que Augustin-Joseph aurait fait la cour à Marie Lezinska, la reine, ce bruit étant venu aux oreilles du ROI celui-ci lui interdis son entrée à Versailles et l'envoya en Roussillon. il se maria trois fois :
1) le 21/04/1732 avec constance de Colbert de Torcy fille de Jean Baptiste Colbert, ministre du roi et de Catherine Félicité Arnaud de POMPONNE, eut de constance 3 filles.
2) le 26/02/1737 avec marie, Michelle de SERICOURT-d'ESCLAINVILLIERS (s.d),fille de Charles Timoléon de SERICOURT et de marie Michèle de COURS de BOUVILLE.
3) en1780 avec Blanche Charlotte de NARBONNE-PELET eut un fils Adrien, 2éme Comte de Mailly fit la campagne de Russie et fut blessé à la bataille de KALONGA .
⁕ Augustin-joseph de Mailly branche de Nesle.

Né en 1723 , frère ainé de Charles de Mailly , il était petit cousin des GRIMOARD de BEAUVOIS , Maréchal des camps , ses campagnes principales sont la Wesphalie, la Bohème, capitaine de cavalerie au régiment Royal-Piemont , marié à Antoinette Françoise Kadot de Sebeville elle signait par un K , Marquise de Mailly , née en 1726 , elle ne vecue que 26 ans ayant perdu 4 enfants morts en bas âge. Inhumée dans la Chapelle Madame de Mailly-Maillet qui fut édifiée par Louis Victor de Mailly en souvenir de son épouse morte si jeune et de son amour pour elle. A la mort de louis Victor de Mailly , il n'y avait pas de descendants . ⁕ Louis Victor Marquis de Mailly Comte de Rubempré .
Né en 1725 , frère cadet de Louis de Mailly , capitaine de cavalerie dans l'armée du Duc de Noailles (fils) et Vicomte de Mailly , Marquis de Rubempré . Il se maria deux fois :
1) avec guyonne de Lesquen -Senant( d'où 1 fils jean françois "dit le petit Baron" qui se maria à une de Folleville et qui fut poussé par son cousin germain de France d'Hezecques à émigrer aux USA en pleine guerre de secession avec sa femme , ce meme cousin s'octroya le titre de Baron de Mailly, sitot l'embarquement fait .
2) avec cécile Mailly(de) de son patronyme familial (Mailly) de la Marne , veuve jeune (Charles de Mailly était un joueur invétéré , que son ainé Louis Victor se laissa influencer pour son heritage COMTAL , par les de Mailly-Nesle et les de France d'Hezecques, une intrigue machiavélique entre les deux familles pour s'accaparer le titre de Comte de Mailly pour les de Mailly-Nesle , pour les terres nombreuses du Comté pour les de France d'Hezecques .
Et voila l'héritage envolé.
Mais le bouche à oreille a fonctionné, jusqu'a moi (Marcel Demailly) qui ai refait cet illustre arbre de 170.000 individus .J'ai repris contact avec les de Mailly-Nesle de Paris et les de France d'Hezecques dans la Somme les reponses furent négatives , bien sur , par contre ils n'ont pas osé s'accaparer les titres de ma famille , et ils savent que je les ai repris à mon compte grâce aux lettres patentes de 1701.
Ces titres resterons dans ma lignée tant qu'il y aura des petits fils et filles . (voir page 16 du document)
⁕ Charles de Mailly Marquis de Rubempré .






Arbre généalogique des de Mailly avec ses principales branches.

Cliquez sur les liens ci dessous pour télécharger le document (PDF).
Origines de la maison de Mailly
Branche ainée
Branche d'arcelot
Branche d'auchy
Branche d'authuille
Branche d'auvillers
Branche de mareuil
Branche de nedon
Branche des batards de Mailly saint eloi arsy
Branche du quesnoy
Branche d'haucourt
Branche de la houssaye
Branche de l'espine
Branche mailly alliance bours
Branche mailly alliance noyelles
Branche de nesle
Branche d'orsignol
Branche de rumesnil
Branche de ruthere cambligneul
Branches non connectées







Précisions sur la particule de Mailly (par Marcel Demailly).

La particule envolée est due à louis Michel Lepeletier de Saint Fargeau (ami de Robespierre) issu de la haute noblesse de France, conseiller au Parlement de Paris , avocat de la prison du Chatelet , puis avocat général et élu Président du Parlement de Paris avant 1789, il paricipa à la convention nationale du 21 septembre 1792 où il fut décidé entr'autre que les personnes devaient s'appeler par le patronyme directement et pour les noms nobles, la particule devait disparaitre, voilà pourquoi à la naissance de mon aieul , Jean Baptiste Cléophas (1797-1887) fils de Jean Baptiste Sir de Mailly(1762-1759) le nom devint Demailly.