ACTIVITES DE L'ORDRE DU TEMPLE

Origines

Tout commence dans les années qui suivent la première croisade en Terre Sainte (1096-1099). Malgré la prise de Jérusalem par les croisés (le 15 Juillet 1099), la sécurité des pèlerins n'est pas assurée. Entre les brigands locaux et les croisés aux buts peu louables, les pèlerinages se terminent souvent très mal pour les Chrétiens.

Créateurs

Hugues de Payns (Hugues de Payens, de la Maison des comtes de Champagne) et Geoffroy de Saint-Omer vivant sous la Règle des chanoines de saint-Augustin choisissent d'assurer la garde du défilé d'Athlit, le chemin d'accès le plus dangereux pour les pèlerins. Ce dernier deviendra plus tard le Château-pèlerin. Et c'est en 1118 que l'Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ voit le jour ...
Revenant près des Lieux Saints, Baudoin II, roi de Jérusalem, leur octroie une partie de son palais, à l'emplacement du Temple de Salomon. Ils deviennent alors très rapidement les Chevaliers du Temple ou Templiers du fait de cet emplacement symbolique (bâti en 961 avant Jésus-Christ, le Temple de Salomon fut détruit par les Chaldéens en 587 avant Jésus-Christ, reconstruit et définitivement détruit en 135 par l'empereur Hadrien). Ils se font alors assister par sept autres chevaliers français : André de Montbard (neveu de Saint-Bernard), Gondemare, Godefroy, Roral, Payen de Montdésir, Geoffroy Bisol et Archambaud de Saint-Amand. L'Ordre du Temple prend forme en 1119 par ces neuf chevaliers désirant protéger les chrétiens en pèlerinage à Jérusalem.

Alliés

C'est au concile de Troyes (14 Janvier 1128) , à la demande de Saint-Bernard (Bernard de Clairvaux) que l'Ordre est véritablement créé. L'Éloge de la Nouvelle Milice est un témoignage capital de l'importance de Saint-Bernard dans la création de l'Ordre du Temple. Il aurait lui-même écrit la Règle qui régit le fonctionnement complet de l'Ordre.

Reconnaissance

C'est seulement en 1147 que le pape octroie la croix pattée rouge aux Templiers. Auparavant, les chevaliers étaient seulement vêtus d'un manteau blanc et les sergents d'un manteau brun. Cette croix est cousue sur l'épaule gauche de leur vêtement. De nombreux dessins ou illustrations sont trompeurs à ce sujet ... Chaque époque a adapté leur apparence à son style : le 17e siècle, par exemple présente le grand maître avec un chapeau, portant une plume d'ornement, ce qui semble anachronique au temps des croisades !
L'indépendance religieuse des Templiers fut reconnue dès 1163, par, une bulle du pape Alexandre III nommée "Omne datum optimum" donnée à Tours le 18 juin et adressée au Grand-Maître du Temple Bertrand de Blanquefort en tant que "Magistro religiose Militi Templi quod Jerosolimis situm […]". On peut voir cette bulle originale aux archives nationales. La date de cette bulle est M C LXIII, quatrième année du pontificat d'Alexandre III. Cette bulle dit : que le pape Alexandre III concède en privilèges l'indépendance spirituelle des Templiers et les soustraits à la juridiction des évêques diocésains et les placent directement sous l'autorité du pape.

Développement

Ils avaient déjà obtenu le privilège de construirent des chapelles et des oratoires dans leurs maisons, et la faculté d'agréger à l'Ordre, des prêtres, qui sous le nom de "chapelain" accompliraient toutes les fonctions du culte. Elle a été confirmée dans les mêmes termes ou presque dix ans plut tard, en 1173, cette bulle fut adressée à Eudes de Saint-Amand et datée comme ce-ci : "Datum Anagniae per manum Gratiani sanctae Romanae ecclesiae sudiaconi et notarii, VII Kal. Novembris, indictione VI, incarnationis dominicae anno MCLXXIII, pontificatus vero domini Alexandri papae III anno quinto decimo".
Puis, nous retrouvons le même texte avec quelques modifications sans grandes importances dans une bulle du 4 mai 1183, rédigée par le pape Lucius III .
En 1183 Saladin s'empare d'Alep
En 1185 Mort de Baudouin IV, le Roi Lépreux. Son neveu Baudouin V, âgé de 11 ans devient Roi de Jerusalem, sous la tutelle du Comte Raymond III de Tripoli.
En 1188 en janvier , Les rois Henry II d'Angleterre et Philippe Auguste bien qu'en guerre , acceptent de se rencontrer à Chinon à la demande des légats du pape et s'engagent à participer à la nouvelle Croisade. Mais la révolte de Richard Coeur de Lion contre son père, retardera le départ des croisés anglais et français. En mars , c'est l'empereur germanique Frederic I Barberousse qui s'engage à prendre la croix. Le Maître de l'Ordre du Temple , Gerard de Ridefort est libéré par Saladin contre la reddition de la forteresse templière de Gaza.
En 1192 l'Ordre du Temple vend l'île de Chypre à Guy de Lusignan. Richard Coeur de Lion retourne en Europe pour s'opposer aux conquêtes de Philippe II Auguste.
En 1193 mort de Saladin et mort de Robert de Sablé. Gilbert Horal(ou Erail) est élu Maître par le chapitre. Richard Coeur de Lion est capturé par Leopold , l'archiduc d'Autriche et jeté dans un cul de basse-fosse comme un prisonnier de droit commun.
En 1194 début de la construction de la cathédrale de Chartres. Richard Coeur de Lion est libéré contre le paiement d'une forte rançon et débarque en Angleterre en mars.
En 1201 dès le début de l'année , Philippe du Plessis est élu à la tête de l'Ordre du Temple.
En 1204 a Constantinople, l'empereur fantoche mis sur le trône par les Vénitiens est assassiné. Les Croisés assaillent à nouveau la ville et la mettent à sac. Ce qui reste de l'empire Byzantin est démantelé. L'empire Latin de Constantinople est créé avec à sa tête Baudouin de Flandre comme empereur. Les Chrétiens créent encore d'autres états sur les vestige de l'ancien empire : Le duché de Naxos , le royaume de Thessalonique , le duché d'Athènes et la principauté d'Achaïe. Les grecs quant à eux gardent pied en Europe avec le Despotat d'Epire et en Asie Mineure , ils créent l'empire de Nicée et l'empire de Trébizonde.
En 1205 le nouvel Empereur de Byzance , Baudouin 1er , décide d'envahir l'empire bulgare situé au nord de ses territoires. Les deux armées se rencontrent à Andrinople et les croisés de Baudouin sont vaincus par les troupes du tsar Ivan Kalojan 1er. Baudouin disparait lors de cette bataille , sans doute emmené en captivité d'où il ne sortira jamais.
En 1218 mort du Maître de l'Ordre du Temple , Guillaume de Chartres devant Damiette. Il est remplacé par Pierre de Montaigu , alors précepteur de l'Ordre pour les provinces de Provence et d'Espagne.
En 1219 prise de Damiette par les francs le 05 novembre.
En 1221 défaite des armées franques lors de la bataille de Al-Mansurah près du Caire et perte de Damiette. La cinquième croisade est un échec.
En 1228 sixième croisade (1228-1229) : L'empereur Frédéric II conclut un traité avec le sultan d'Egypte Malik al-Kamil qui restitue plusieurs villes aux Chrétiens , dont Jérusalem , Bethléem et Nazareth.
En 1229 entrée de l'Empereur Frédéric II à Jérusalem. Début de la querelle entre l'Empereur et les Templiers.
En 1232 mort de Pierre de Montaigu , Maitre de l'Ordre du Temple. Election d'Armand de Périgord pour lui succéder.
En 1239 défaite des armées franques devant Gaza , l'empereur germanique , Frédéric II , est excommunié pour la seconde fois par le pape Grégoire IX.
En 1247 mort du maître du Temple Armand de Périgord en captivité. Election de Guillaume de Sonnac pour lui succéder.
En 1248 septième Croisade (1248-1254) : Louis IX s'embarque à Aigues Mortes en direction de Chypre , en vue de conquérir l'Egypte.
En 1249 prise de Damiette par les Croisés.
En 1250 mort de l'empereur germanique Frédéric II. Une période d'anarchie qui durera jusqu'en 1273 s'installe dans l'empire , chaque principauté veut se rendre indépendante de tout pouvoir central. Les Mamelouks renversent le pouvoir du sultan Ayyubide en Egypte. Mort du Maître de l'Ordre du Temple , Guillaume de Sonnac. Renaud de Vichiers est élu pour lui succéder. Saint Louis est capturé avec 12000 hommes lors de la bataille devant Al-Mansourah et est libéré contre la remise de la ville de Damiette et une rançon.
En 1252 le pape Innocent IV autorise les inquisiteurs à utiliser la torture. Louis IX signe une trêve de 10 ans avec les Mamelouks. Il restera encore deux ans en Terre Sainte pour renforcer les forteresses qui restent aux mains des Chrétiens. Certains historiens mentionnent la démission de Renaud de Vichiers et l'élection de Thomas Beraud comme nouveau Maître de l'Ordre.
En 1257 certains historiens mentionnent la mort de Renaud de Vichiers et l'élection de Thomas Beraud pour lui succéder à la tête de l'Ordre.
En 1258 prise de Bagdad par les armées mongoles de Ulagu. C'est la fin du khalifat Abbasside.
En 1261 fin de l'Empire Latin d'Orient. L'empereur de Nicée , Michel VIII Paléologue , reconquiert Constantinople et y fonde sa dynastie. Election du Pape Urbain IV.
En 1265 prise de Césarée et d'Arsuf par les Mamelouks.
En 1268 perte des places de Jaffa , Beaufort , Antioche , Banyas et Gastein.
En 1269 Hugues III de Chypre devient Roi de Jerusalem.
En 1270 huitième croisade (1270) : Le roi de France Louis IX s'embarque en vue d'aller conquérir Tunis. Il meurt de la peste quelques jours après son débarquement. Son fils Philippe III dit le Hardi lui succède sur le trône de France.

En 1273 mort du Maitre de l'Ordre du Temple Thomas Beraud. Guillaume de Beaujeu le remplace à la tête de l'Ordre.
En 1285 le roi de France Philippe III meurt à Perpignan , sur la route de retour de la Croisade d'Aragon. Son fils , Philippe IV le Bel est sacré Roi de France à Reims.

Décadence

En 1291 chute de Saint Jean d'Acre : disparition des Etats Latins d'Orient. Guillaume de Beaujeu , Maître de l'Ordre, est au cœur des combats et meurt en défendant les remparts contre les assauts de Marek-El-Ashraf. Les Templiers survivants se replient sur l'île de Chypre. Thibaud Gaudin est élu Maître de l'Ordre.
En 1292 mort de Thibaut Gaudin. Jacques de Molay est élu Maître de l'Ordre du Temple.
En 1296 Jacques de Molay prend parti pour le pape Boniface VIII , contre Philippe le Bel.
En 1301 le conflit entre Boniface VIII et Philippe IV le Bel prend un nouveau départ. Philippe le Bel fait arrêter l'évêque de Pamiers , Bernard Saisset , qu'il accuse de trahison. Boniface VIII fulmine alors la Bulle "Ausculta filii" dans laquelle il rappelle au roi qu'il doit se soumettre à l'Eglise en tant que chrétien.
En 1303 les Templiers doivent abandonner le dernier bastion chrétien de Terre Sainte. L'îlot de Ruad, en face de Tortose est pris d'assaut par les Mamelouks et tombe entre leurs mains. Le 7 Septembre , attentat d'Anagni organisé par Sciarra Colonna et Guillaume de Nogaret. Le pape excommunie Philippe le Bel , mais meurt début octobre.
En 1307 le 22 septembre : Nomination de Guillaume de Nogaret comme chancelier du royaume. Interrogatoire de quelques templiers à propos de pratiques étranges qui se produiraient dans l'Ordre et qui ont été dénoncées aux hommes du Roi de France.
le vendredi 13 Octobre : Arrestation des templiers dans le royaume de France.


Extermination

Pendant près de deux siècles, les Templiers vont accroître leur aura pour revenir en Occident en 1291 après le chute de Saint-Jean d'Acre. Leur mission de protection des pèlerins avait bien évolué et de nombreuses dérives eurent lieu. La prise d'Ascalon (Août 1153) est un exemple de l'ambition de certains grands maîtres à l'égard du pouvoir temporel. Le grand maître en fonction, Bernard de Trémelay, avait en effet cherché à bloquer l'entrée aux autres Francs dès l'ouverture d'une brèche dans les murs de la ville pour laisser le champ libre aux chevaliers du Temple ... Leur lutte continue avec les Chevaliers de l'Hopital provoque souvent des tensions dans les camps des croisés et ne facilite pas la cohésion des Francs en Terre Sainte. Leur retour ne pouvait pas plaire à tout le monde, d'autant plus que l'Ordre du Temple ne faisait que s'enrichir au fil du temps : donations, achats, intérêts des prêts accordés, ... tout semblait donner à l'Ordre une puissance lui permettant de bouleverser l'organisation féodale ...
Philippe IV "le Bel", envieux vis-à-vis des Templiers, du fait de leurs richesses et de leur puissance a cherché par plusieurs moyens à les utiliser à ses fins ( en particulier lors des émeutes à Paris qui faillirent lui coûter la vie ! ). Cherchant au départ à en devenir le grand maître tout en restant roi de France, il joua un jeu de trahison qui finit par l'arrestation, le Vendredi 13 Octobre 1307 au matin, de tous les Templiers du royaume. Les Templiers étaient devenus trop puissants , ils menaçaient les autorités royales Européennes qui leur étaient toutes redevables .

    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟

Téléchargez la généalogie compléte des Grands Maitres.

    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟    ✟

LISTE DES NOMS TEMPLIERS

Grace au travail de recherche de nos amis du site "Projet Beaucéant" retrouvez la liste non exhaustive des noms TEMPLIERS .

templiers dont le nom commence par la lettre A
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre B
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre C
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre D
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre E
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre F
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre G
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre H
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre I
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre J
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre K
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre L
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre M
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre N
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre O
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre P
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre Q
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre R
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre S
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre T
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre U
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre V
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre W
ordre templier

templiers dont le nom commence par la lettre Y
ordre templier

Histoire de la province d'Artois

Au temps de l'empire Romain , l'Artois est une partie de la province romaine de Belgique , puis , cette région fut conquise au Ve siècle par les FRANCS et donnée en 863 par Charles le Chauve à Judith sa fille , qui épousa Baudouin Bras de Fer , comte de Flandre. Après avoir été longtemps possédée par les comtes de Flandre , sous la suzeraineté de la France , l'Artois fut réuni à la couronne par Philippe-Auguste en 1180 , et donné en 1237 , avec titre de comté , par Saint Louis à Robert , son frère aîné , le comte d'Artois. Après avoir relevé des ducs de Bourgogne , l'Artois passa par héritage aux Habsbourg d'Espagne et fut re-rattachée définitivement à la France après la guerre de Trente Ans , le 7 novembre 1659 aux termes du traité des Pyrénées sauf Aire-sur-la-Lys et Saint-Omer (l'Artois réservé) qui ne devinrent Françaises qu'en 1678.

Liste des comtes d'Artois

comtes d'Artois
Plusieurs maisons se sont succédées à la tête du Comté d'Artois. Les dates entre parenthèses sont les dates de naissances et de décès.
Maison capétienne d'Artois:
Robert Ier d'Artois (1216-1250). Il est le fils de Louis VIII (roi de France) et de Blanche de Castille. Frère de Saint Louis, il est tué à Mansourah pendant la septième croisade.
Robert II d'Artois (1250-1302). Il est le fils du comte Robert Ier et de Mathilde de Brabant (1224-1288), dite Mahaut de Brabant.
Mathilde d'Artois (1268-1329) dite aussi Mahaut d'Artois. Elle est la fille du comte Robert II d'Artois et d'Amicie de Courtenay, héritière ou dame de Conches. Par mariage avec Othon IV de Bourgogne elle devient comtesse de Bourgogne. Elle déboute Robert III (1297-1342), de ses droits et s'empare du comté d'Artois.
Maison d'Ivrée:
Jeanne II de Bourgogne aussi appelée Jeanne I d'Artois. Elle est la fille de la comtesse Mathilde et d'Othon IV de Bourgogne. Par son mariage avec le futur Philippe V le Long elle devient reine de France.
Capétiens directs:
Jeanne de France (1308 - † 1347). Elle est la fille de Jeanne II de Bourgogne et du roi Philippe V Le Long. En épousant Eudes IV de Bourgogne, elle lui transmet le comté d'Artois.
Maison capétienne de Bourgogne:
Eudes IV de Bourgogne (1295 - † 1349). Il est le fils du duc Robert II de Bourgogne († 1306) et d'Agnès de France († 1325), fille de Saint Louis. Duc de Bourgogne à la mort de son frère Hugues V de Bourgogne, il devient comte d'Artois en épousant Jeanne de France.
Philippe Ier de Bourgogne dit Philippe de Rouvres. Né en 1346 à Rouvres, il est le petit-fils de Jeanne de France et d'Eudes IV et donc le fils de Philippe de Bourgogne († 1346) et de Jeanne Ire d'Auvergne († 1360). A sa mort en 1361, ses possessions furent démembrées.
Capétiens directs:
Marguerite de France (1309 - † 1382). Elle est la fille du Fille du roi de France Philippe V le Long et de la comtesse Jeanne II, elle hérite de son petit-neveu Philippe Ier pour les comtés de Bourgogne et d'Artois. Elle épouse le comte Louis Ier de Flandre († 1346).
Maison de Dampierre:
Louis II de Flandre (1330 - † 1383) dit Louis II de Mâle. Il est le fils de Marguerite de France et de Louis Ier de Flandre. Il épouse Marguerite de Brabant, fille du duc Jean III de Brabant. À sa mort en 1383, sa fille Marguerite III hérite de toutes ses possessions.
Marguerite III de Flandre (1350 - † 1405). Elle est la fille de Louis II de Flandre et de Marguerite de Brabant. En secondes noces, elle épouse le duc Philippe II de Bourgogne, fils du roi de France Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg.
Maison capétienne de Valois-Bourgogne:
Philippe II de Bourgogne dit Philippe le Hardi est né à Pontoise en 1342. Il est le fils du roi Jean II le Bon. À la mort de son beau-père Louis II de Flandre, il cohérite avec son épouse Marguerite III de Flandre de toutes ses possessions. Il décéde en 1404.
Jean Ier de Bourgogne (1371 - † 1419) dit Jean sans Peur. Il est le fils de Philippe II le Hardi et de Marguerite III de Flandre, il épouse Marguerite de Bavière (1363-1423), fille d'Albert Ier de Bavière, comte de Hainaut.
Philippe III de Bourgogne (né en 1396 à Dijon et mort en 1467), dit Philippe le Bon. Il est le fils du duc Jean Ier de Bourgogne et de Marguerite de Bavière, il épouse en secondes noces Isabelle de Portugal († 1472).
Charles de Valois-Bourgogne (né à Dijon en 1433 et mort à Nancy en 1477), dit Charles le Téméraire. Il est le fils du duc Philippe III de Bourgogne et d'Isabelle de Portugal, il épouse en secondes noces Isabelle de Bourbon (décédée en 1465), fille de Charles Ier de Bourbon. En 1477, il fut tué devant Nancy. Avec lui s'écroula le vaste édifice des ducs de Bourgogne de la maison de Valois.
Marie de Bourgogne (née à Bruxelles en 1457 et décédée en 1482). Elle est la fille du duc Charles le Téméraire et d'Isabelle de Portugal. Elle est duchesse de Brabant, de Limburg, de Luxembourg, et comtesse de Flandre, d'Artois, de Hainaut et comtesse palatin de Bourgogne. Elle épouse le futur empereur Maximilien Ier de Habsbourg (décédé en 1519).
Maison de Habsbourg:
Maximilien Ier de Habsbourg (né en 1459 à Wiener Neustadt, Autriche et décédé en 1519). Il est le fils de Frédéric III du Saint-Empire, il épouse Marie de Bourgogne, fille du duc Charles le Téméraire. À la mort de cette dernière, le comté d'Artois passe à son fils Philippe de Habsbourg.
Philippe de Habsbourg (1478 - † 1506) dit Philippe le Beau. Il est le fils de Maximilien Ier de Habsbourg et de Marie de Bourgogne, il épouse Jeanne Ire de Castille, fille du roi Ferdinand II d'Aragon et d'Isabelle Ire de Castille.
Charles de Habsbourg (1500 - † 1558) dit Charles Quint. Il est le fils de Philippe de Habsbourg et de Jeanne Ire de Castille, il épouse Isabelle de Portugal (1503-1539), fille de Manuel Ier de Portugal.
Philippe II d'Espagne (né en 1527 en Valladolid et décédé en 1598). Il est le fils de Charles Quint et d'Isabelle de Portugal, il épouse en quatrièmes noces sa nièce Anne d'Autriche, fille de l'empereur Maximilien II du Saint-Empire.
Philippe III d'Espagne (né à Madrid en 1578 et décédé en 1621). Il est le fils de Philippe II d'Espagne et d'Anne d'Autriche, il épouse sa cousine Marguerite d'Autriche-Styrie, sœur de l'empereur Ferdinand II du Saint-Empire.
Philippe IV d'Espagne (né en 1605 à Valladolid et décédé en 1665). Il est le fils de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche, il épouse Élisabeth de France (1602-1644), fille aînée roi de France Henri IV.




Maison de France:
Lors de la paix des Pyrénées de 1659, Philippe IV d'Espagne dut céder l'Artois, le Roussillon, plusieurs villes flamandes et donner sa fille à Louis XIV (le roi de France).
Conquis difficilement entre 1640 et 1658 , l'Artois , moins les châtellenies de Saint-Omer et d'Aire (« Artois réservé ») , revient à la France par le traité des Pyrénées (1659) le traité de Nimègue (1678) donne à la France l'« Artois réservé ». Le titre de comte d'Artois est , en 1757 , donné par Louis XV à son petit-fils Charles Philippe , le futur Charles X , qui en sera le dernier titulaire.

Naissance de l'Ordre du Temple il y a 900 ans

Création de l'Ordre

L’origine des Templiers remonte à la première croisade en terre Sainte. Après la conquête de Jérusalem en 1099, certains chevaliers décident de rester sur place et fondent le royaume de Jérusalem, avec pour objectif de veiller sur le tombeau du Christ. En 1113 est créé l’Ordre des Hospitaliers. Sa mission est d’assurer aux pèlerins chrétiens hébergements et soins. En 1118, naissait, sous l’impulsion de Hugues de Payns et de Geoffroy de Saint Omer, ce qui allait devenir un événement historique : l’ordre des pauvres chevaliers du Christ, s’appelant par la suite l’Ordre des Templiers. Dès lors , ces deux ordres organisent en Occident un important réseau de commanderies, comme celles du Larzac, destinées à alimenter l’effort de guerre en Terre Sainte. Dès sa création, l’Ordre des Templiers bénéficie d’avantages matériels de toutes sortes ainsi que d’appuis considérables : celui de Saint-Bernard qui édicte sa règle, et celui du Pape, qui lui permet d’être indépendant de la hiérarchie de l’Eglise. Respectant les vœux de pauvreté, chasteté et obéissance, l’Ordre se développe rapidement en Occident. Les donations faites par les familles nobles, mais également le talent à faire fructifier les terres et les biens légués ou achetés confèrent à l’Ordre une grande prospérité. A la fin du XIIIème siècle, après la perte de la Terre Sainte, les Templiers sont extrêmement riches. A Paris, à Londres et dans les commanderies, ils gèrent les fonds royaux et privés qu’ils ont reçus en dépôt. Alors que les cathares sont pourchassés dans le Sud de la France, les Templiers sont devenus les banquiers du royaume. La tour du Temple de Paris abrite même le trésor royal. Leur puissance, leur rôle en Terre Sainte et la symbolique spirituelle très complexe de l’Ordre sont sans doute à l’origine de la fascination mais aussi des spéculations les plus folles que l’histoire des Templiers a engendrées au cours des siècles.

Grandeur de l'Ordre

La réussite des Templiers finit néanmoins par susciter convoitises et jalousies, tant du côté de la couronne de France que du clergé.Les rois ne sont ni pressés ni désireux de rembourser leurs dettes à l'Ordre et ils cherchent un moyen pour se libérer de ce carcan financier . Le Clergé qui a fort bien compris les startagémes Royaux , forge au cours du XIIIème siècle une image négative des Templiers, représentés comme des hommes arrogants et avares. Avec l'avénement du régne de Philippe le Bel, roi de France pressé , le processus de déstabilisation des TEMPLIERS va s'accélérer dans le seul but de libérer la couronne de ses dettes et de s'approprier les richesses de l’Ordre en brisant son indépendance .

Décadence de l'Ordre

En 1305, les rumeurs s’amplifient et l’on accuse les Templiers de faits très graves : hérésie, idolâtrie et même, sodomie.

Arrestation et extermination des Templiers

Le vendredi 13 octobre 1307 eu lieu l’arrestation en masse des Templiers qui furent ensuite emprisonnés et jugés. Ce fut la plus grande opération de police de tous les temps , elle fut organisée avec beaucoup de soins , et , dans le secret absolu . L’Ordre est définitivement aboli en 1312.

Malédiction des Templiers

Le 18 mars 1314, Jacques de Molay, emprisonné depuis octobre 1307 dans la prison du Temple, fut conduit devant la cathédrale de Notre-Dame pour entendre le verdict du procès, en compagnie de Geoffroy de Charnay, précepteur de Normandie, de Hugues de Payraud, visiteur général de l'Ordre, et de Geoffroy de Gonneville, Commandeur d'Aquitaine. La sentence des juges est la prison à vie. Mais Jacques de Molay et Geoffroy de Charnay haranguèrent la foule en disant que leurs aveux avaient été volés, que les Templiers n'avaient commis aucun crime et étaient victimes d'une machination. Les deux hommes furent alors condamnés au bûcher. Le lendemain, 19 mars 1314, sur le bûcher dressé sur l'île aux Juifs, en face du Palais de la Cité, Jacques de Molay s'écrie : "Pape Clément ! Roi Philippe ! Avant un an, je vous cite à comparaître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste chatîment ! Maudits ! Maudits ! soyez tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !" La malédiction du grand-maître allait s'avérer exact : Clément V meurt le 20 avril 1314 d'étouffement.
Philippe le Bel décède dans la nuit du 26 au 27 novembre 1314 d'un ictus cérébral .
ses trois fils mourront dans les 12 années à venir, sans laisser de descendance mâle, mettant ainsi fin à la lignée des Capétiens directs.
C’est l’Ordre des Hospitaliers qui, finalement, hérita des biens des Templiers. Sur le Larzac, ils prirent le relais de leurs « cousins » Templiers, ceci jusqu’à la Révolution française, en 1789.



Anniversaire de la création de l'Ordre.

En 2018 nous fêterons les 900 ans de la création de l’Ordre des Templiers.
Aujourd'hui, notre Ordre, Ordre Suprême et Militaire des Chevaliers de Salomon, par sa filiation généalogique le rattachant à certains Grands Maitres de l’Ordre du Temple (Geoffroy de Saint-Omer - fondateur, Robert de Craon - 2ème Grand Maitre, Robert de Sablé - 11ème Grand Maitre) organisera une grande cérémonie à cette occasion, en France et dans tous les pays où il est représenté.
Dans le but de préparer ces festivités, et afin de faire connaître notre idéal premier, nous souhaitons recueillir des témoignages sur le thème suivant :
« Je crois en la religion de l’Amour »
Anonymes, parents, amis, artistes, politiques, médecins, avocats, agriculteurs, commerçants, retraités, salariés …. De toute confession, de toute nationalité, faites-nous part de vos sentiments, impressions, idées sur ce sujet. Dès à présent nous vous encourageons à télécharger le formulaire ci dessous puis le remplir avec vos impressions et suggestions . Tous les témoignages recueillis seront compilés en un «Livre pour l’Humanité». Participez à l'écriture de ce grand livre dédié à la paix entre les nations et au bonheur de l'humanité !
Les plus beaux témoignages seront lus dans chaque pays lors de notre grande cérémonie en 2018. Faisons, tous ensemble, en sorte que ce livre aux milliers de pages devienne une pétition pour l’Amour et la Paix dans le monde ! Une page Facebook® est consacrée aussi à cet événement là également, vous pouvez y écrire votre témoignage. Sur vos écrits, n’oubliez pas d’y inscrire vos noms et prénoms ainsi que votre qualité ou profession puis renvoyez votre fichier à l'adresse mail suivante :
g-o@templiers-chevaliers.com
Nous avons dèja à ce jour reçu des centaines de témoignagnes tous très émouvants , alors , n'hésitez plus renvoyez nous le votre .

Téléchargez le formulaire