Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
        

Templiers - Commanderie Geoffroy de Saint-Omer

         



Retournez sur le plan des sujets traités sur le site    

Recherches concernant les grands maitres

Les recherches sur la liste des Grands Maîtres de l'ordre des Templiers ne semblent pas encore totalement abouties. Seuls deux documents nous renseignent sur cette liste. Hélas ces documents sont très approximatifs et contiennent des inexactitudes qui peuvent tromper les historiens.
Le premier de ces documents est l'obituaire de la commanderie templière de Reims.
Ce document est précieux car un obituaire est un registre chargé de relever les noms et la date anniversaire de la mort des personnes afin de célébrer des offices religieux pour le repos de leur âme. Les templiers à Reims s'étaient installés dans les murs de l'ancienne collégiale de la Trinité vers le milieu du XII° siècle grâce aux bons offices de l'archevêque Henri et du chapitre métropolitain. L’obituaire de Reims, rattaché à l'église de la Trinité, après avoir enregistré le décès des chanoines de la Trinité, va enregistrer celui des Grands Maîtres de l'ordre des Templiers. Les historiens ont fait remarquer que le texte de l'obituaire de la commanderie de Reims présente un détail précieux car à chaque fois qu'il donne le nom d'un Grand Maître et la date de son décès, il l'accompagne d'un chiffre indiquant son rang dans l'ordre chronologique des Grands Maîtres. Le nombre total est de vingt-deux. Mais l'obituaire finit avec Thibaud Gaudin qui n'est que l'avant-dernier Grand Maître de l'ordre des Templiers. L'obituaire de Reims semblerait donc indiquer qu'il y a eu vingt-trois Grands Maîtres de l'ordre des Templiers, si on y rajoute Jacques de Molay. Mais quel crédit peut-on accorder à cette numérotation puisque l'obituaire de Reims n'est capable de citer le nom que de quinze Grands Maîtres seulement. De plus, dès le début de la liste, l'obituaire omet de citer Evrard des Barres, le troisième Grand Maître de l'ordre des Templiers. La seule explication que nous voyons à cette absence est qu'Evrard des Barres a été démis de ses fonctions vers l'année 1252 et a ensuite rejoint l'ordre de Cîteaux. Il n'est donc pas mort sous l'habit des Templiers mais en moine cistercien le 25 novembre 1174. C'est probablement pour cette raison qu'il n'apparaît pas dans l'obituaire de Reims. Donc à partir du troisième Grand Maître, la numérotation de l'obituaire est déjà faussée. En se fiant à ce registre, certains historiens ont mis en doute la carrière d'Evrard de Barres. Elle est pourtant assez bien établie et il est même un des rares Grands Maîtres dont nous possédons le sceau.
Le second document des Grands Maîtres de l'ordre des Templiers a été retrouvée en Angleterre dans un manuscrit de la bibliothèque Cotton .
Elle se trouvait à la fin d'un terrier de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem daté de 1342. Monsieur Bréquigny qui a retrouvé cette liste au XIX° siècle avait tout de suite fait ses mises en gardes envers ce document qui selon lui n'étant pas exempt de fautes. L’auteur de cette liste faisait des erreurs grossières, situant par exemple la création de l'ordre des Templiers en 1123. cette liste comporte vingt-deux noms de Grands Maîtres. Elle aussi s'arrête à Thibaud Gaudin. L'explication la plus simple à ce fait est que l'ordre des Templiers a été dissous pendent le magistère de Jacques de Molay. Les biens de l'ordre ont été confisqués et son nom mis à l'index par l’Église catholique. On n'avait donc plus aucune raison de conclure la liste des Grands Maîtres. La liste du terrier de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem suggérerait vingt-trois Grands Maîtres de l'ordre des Templiers. Mais des noms de Grands Maîtres semblent avoir été mélangés – comme Burgundus Ebaredus, qui serait le mélange de Robert le Bourguignon (Robert de Craon), deuxième Grand Maître et Ebaredus qui serait Evrard des Barres. De plus, des noms auraient été rajoutés : Andreas Brooke à la place d'André de Montbard et un certain Richard de Bures qui ne laisse aucune trace dans les archives comme Grand Maître. Beaucoup d'historiens ont tout de même rajouté sur leur liste Richard de Bures pour arriver au nombre de vingt-trois Grands Maîtres. Pour finir, la liste anglaise cite deux noms, Armand de Petragrossa et Herman Petragoricus, qui sont en réalité une seule et même personne, Armand de Périgord. Pour notre part, nous reconnaissons vingt-trois Grands Maîtres de l'ordre du Temple, nous sommes d'accord avec Alain Demurger, qui publia "Les Templiers une chevalerie chrétienne au Moyen-Age - Seuil (1985)", dans cet ouvrage factuel et fort bien documenté il en reconnaît vingt-trois en incluant Richard de Bures. L'historien Laurent Dailliez, dans son ouvrage "Les Templiers ces inconnus, Perrin (1972)", affirme que le Grand Maître Guillaume de Sonnac apparaît dans un acte concernant l'ordre de Saint-Thomas-d'Acre au début de l'année 1245 (plus précisément au mois de février 1245). Son prédécesseur, Armand de Périgord, est mort à la bataille de la Forbie le 17 octobre 1244 – ce qui n'a laissé à l'ordre du Temple que trois ou quatre mois pour organiser l'élection d'un nouveau Grand Maître. Pour Laurent Dailliez, pendant cet intervalle, Richard de Bures, qui aurait été châtelain de Chastel Blanc, fut élu Grand Commandeur de l'ordre, assurant l’intérim et organisant l'élection d'un nouveau Grand Maître.

Les Grands Maîtres démis de leurs fonctions

Les Grands Maîtres de l'Ordre des Templiers étaient élus à vie mais l'autorité suprême au sein de l'Ordre restait le chapitre général qui se réunissait périodiquement environ tous les cinq ans. Sur la liste des vingt-deux grands maîtres de l'Ordre trois d'entre eux furent démis de leurs fonctions : Evrard des Barres (1147-1152), Philippe de Milly (1169-1171) et Renaud de Vichiers (1250-1252). Pour Philippe de Milly dit Philippe de Naplouse, on ignore encore la cause de sa démission. On ne sait pas non plus s'il est mort en cette même année, en 1171, ou s'il a rejoint après sa démission un monastère cistercien comme c'était la coutume pour les Templiers qui quittaient l'Ordre. Le fait qu'il apparaisse sur l'obituaire de Reims nous inciterait à penser qu'il est mort avec l'habit du Temple. En revanche, la démission des deux autres grands maîtres est directement liée aux relations parfois conflictuelles que l’Ordre entretenait avec les rois de France. Evrard des Barres était un grand maître qui vouait une sincère admiration pour le roi de France Louis VII. Il déploya un zèle sans faille pour protéger les troupes françaises sur le chemin de la Seconde Croisade.


Quelques Templiers célèbres

Liste exhaustive des Grands Maitres

Liste des Maitres de l'ordre du Temple

ICI


Liste non exhaustive des TEMPLIERS entre 1118 et 1314

Templiers dont le nom commence par la lettre A

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre B

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre C

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre D

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre E

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre F

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre G

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre H

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre I

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre J

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre K

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre L

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre M

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre N

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre O

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre P

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre Q

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre R

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre S

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre T

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre U

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre V

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre W

ICI


Templiers dont le nom commence par la lettre Y

ICI





retour en haut du site consacré aux Templiers