Templiers - Commanderie Geoffroy de Saint Omer

                        
Vous venez d'etre redirigé vers une partie du site dédièe aux iphones smartphones et autres technologies non adaptées aux gros sites informationnels .

templiersl'Ordre Templier de nos jours

Qu'est devenu l'Ordre Templier après sa dissolution en 1312 ?

Est il possible que l'Ordre du Temple ait survécu à sa destruction en 1312 ? Si oui , de quelle manière cet esprit se manifeste de nos jours , au XXIème siècle ?
Revenons au Vendredi 13 Octobre 1307 , date de l'arrestation de tous les Templiers en France .
Début Octobre 1307 , Fernand de BRENZE , Gérard Devilliers , Hugues de Châlons (neveu d' Hugues de Pairaud) qui avaient eu vent du projet royal décidérent du départ d'une centaine de Templiers avec un convoi de charettes . Nul se sait ce que contenaient ces charettes . Ce convoi à peine sorti de la tour du Temple se scinda en deux , le premier à destination de l'Angleterre via le port de Boulogne sur mer . Le premier convoi accosta en Angleterre près de WEYMOUTH d'où il fut refoulé le 23 Octobre 1307 par ordre du roi d'Angleterre gendre de Philippe le BEL. Il convient de noter que les Anglais furent très courtois dans la manière d'interdire ce débarquement . Les templiers reprirent donc la mer pour accoster en Ecosse , dans la région de KILWINNING , ou ils reçurent un très bon accueil et dont ils firent un centre Templier. Le second convoi prit la route du Portugal via le port de La Rochelle.

Sources :
(Archives du Vatican - interrogatoires menés par les notaires du Pape en 1308) (Liste des Templiers fuyards - Bibliothèque Nationale de France).



En conclusion , et bien que cette arrestation ait été préparée plusieurs semaines à l'avance dans le plus grand secret , certains hauts dignitaires de l' Ordre du Temple , en furent prévenus . Comment ces Templiers ont—ils pu se laisser arrêter sans opposer de résistance ?.
L'Ordre comptait alors 9000 Commanderies et plus de vingt mille Templiers en France ( sans compter les Ecuyers , les Sergents et les Frères travaillant dans les commanderies ) , possédait une cavalerie , possédait sa propre flotte , était tout puissant et très bien organisé. Peut—on croire encore que le secret de leur arrestation ne fut pas dévoilé au moins une fois , il est fort probable que ce secret fut rompu et que certains dignitaires templiers furent averti mais hélas trop tard pour organiser une quelconque résistance. Il y eu donc des arrestations , mais néanmoins certains chevaliers du Temple réussirent à échapper aux prévôts . ils se réfugièrent en Lorraine chez les Teutoniques , d'autres en Ecosse , d'autres se replièrent sur leur forte position portugaise de THOMAR.

Suppression de l'Ordre des Templiers

Le roi obtient de Clément V la suppression de l'ordre , au concile de Vienne , en 1312. Elle est officialisée le 02 mai 1312 par la bulle «Vox in excelso» , bien qu'il soit tout à fait exceptionnel qu'un ordre religieux soit purement et simplement dissous. Le 3 mai 1312 , le pape affecte le trésor des Templiers à l'ordre concurrent des Hospitaliers , à l'exception de la part ibérique qui revient aux ordres militaires locaux. Le roi de France et ses conseillers plaident en faveur de cette solution , respectueuse de la volonté des nombreux bienfaiteurs du Temple. En 1313 , sur la base de documents comptables , l'ordre de l'Hôpital restitue 200 000 livres au trésor royal pour solde de tout compte. Le successeur de Philippe , Louis X , réclamera toutefois un supplément , estimant que son père a été floué. L'affaire est close en 1317 , quand le nouveau roi Philippe V reçoit 50 000 livres supplémentaires.
Avec l'affaire du Temple , la monarchie capétienne montre qu'elle entend suivre son intérêt politique et ne plus se comporter en vassale de l'Église.
Le 18 mars 1314, Jacques de Molay, emprisonné depuis octobre 1307 dans la prison du Temple, fut conduit devant la cathédrale de Notre-Dame pour entendre le verdict du procès , en compagnie de Geoffroy de Charnay, précepteur de Normandie, de Hugues de Payraud, visiteur général de l'Ordre, et de Geoffroy de Gonneville, Commandeur d'Aquitaine. La sentence des juges est la prison à vie. Mais Jacques de Molay et Geoffroy de Charnay haranguèrent la foule en disant que leurs aveux avaient été volés , que les Templiers n'avaient commis aucun crime et étaient victimes d'une machination. Les deux hommes furent alors condamnés au bûcher. Le lendemain , 19 mars 1314 , sur le bûcher dressé sur l'île aux Juifs, en face du Palais de la Cité, Jacques de Molay s'écrie : "Pape Clément ! Roi Philippe ! Avant un an , je vous cite à comparaître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste chatîment ! Maudits ! Maudits ! soyez tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !" La malédiction du grand-maître allait s'avérer :
Clément V meurt le 20 avril 1314 d'étouffement.
Philippe le Bel décède dans la nuit du 26 au 27 novembre 1314 d'un ictus cérébral ses trois fils mourront dans les 12 années à venir , sans laisser de descendance mâle , mettant ainsi fin à la lignée des Capétiens directs.

Les Templiers sont parmi nous

Templiers de nos jours

Le Temple a perduré à travers les siècles , des hommes et des femmes passionnés d'histoire continuent de nos jours à en assurer sa pérénité . Cette nouvelle chevalerie s'est adaptée à notre époque , mais continue néanmoins à défendre les plus démunis , les veuves et les orphelins . Pour connaitre la suite , je vous invite à consulter le site via un PC pour accéder à toutes les informations ....